Les ennuis juridiques continuent pour Vijay Mallya

La Cour Suprême a rejeté l'appel fait par Vijay Mallya, Directeur d'équipe de Force India et par ailleurs homme d'affaires influent, indique l'agence Reuters. L'Indien est accusé de publicité illégale pour la marque de bière Kingfisher, présente sur les F1 entre 1996 et 1998.

Ce procès ne constitue en vérité qu'une affaire de plus pour Mallya, déjà confronté à d'autres ennuis juridiques. Dans ce dossier, la lutte contre la criminalité financière du pays a jugé qu'il avait conclu des accords non conformes en 1995, en vue de placer Kingfisher en tant que sponsor F1 entre '96 et '98.

Président de United Breweries - qui produit Kingfisher et qui appartient pour 40% au Néerlandais Heineken - Mallya n'aurait pas obtenu l'accord de la banque centrale dans cette opération. Or, des transactions internationales étant nécessaires, la demande était obligatoire.

Lire aussi - Vijay Mallya accusé de détournement de fonds en Inde

Les avocats de Mallya, qui ont déjà fort à faire avec les bailleurs de fonds dans l'affaire de la faillite de Kingfisher Airlines, ont défendu leur client en affirmant que cette non-conformité n'était ni intentionnelle, ni délibérée. Mais leur appel a été rejeté et le porte-parole de l'homme d'affaires indien a refusé de commenter cette décision.

Auparavant, Vijay Mallya avait déjà revendu ses parts dans United Spirits Ltd. En avril dernier, son Conseil d'administration avait entamé une procédure afin d'éjecter Mallya du siège de Président de la compagnie, en raison d'irrégularités financières supposées.

Le Directeur de Force India a refusé de démissionner, rejetant formellement ces accusations. Mais les soucis semblent loin d'être finis pour lui.

A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes Force India
Type d'article Actualités
Tags ennuis judiciaires, finances, force india, procès, vijay mallya