Les équipes craignent une augmentation des coûts

La réduction des coûts en Formule 1 est un sujet récurrent depuis plusieurs années et bien qu’il y ait déjà eu de gros efforts de faits, la catégorie reine a encore besoin de les réduire pour s’assurer d’un futur stable

La réduction des coûts en Formule 1 est un sujet récurrent depuis plusieurs années et bien qu’il y ait déjà eu de gros efforts de faits, la catégorie reine a encore besoin de les réduire pour s’assurer d’un futur stable.

Adam Parr, directeur technique chez Williams, salue les efforts produits par chacun pour réduire les coûts mais appelle à continuer sur ce chemin. Il en va de la survie de la disicpline.

"Nous avons déjà réduit les coûts à un niveau beaucoup plus bas qu’auparavant et nous avons un programme pour les réduire encore plus durant les deux années à venir. C’est une démarche volontaire initiée par la Formula One Team Association," a déclaré Adam Parr.

Pour la saison 2011, les règles vont encore évoluer de façon significative. Le double diffuseur sera interdit tout comme le F-Duct. Les équipes devront sûrement payer pour pouvoir avoir des pneumatiques et il est fort probable que le KERS fasse son retour. Ces changements devraient engendrer de nouveaux coûts importants.

"Si vous regardez la composition de la grille de départ de l’année prochaine, je crois que vous pourrez remarquer qu’une grande partie des équipes n’est pas tout à fait en position d’augmenter ses dépenses et au contraire, certaines d’entre elles ont besoin de les réduire de façon significative. Je ne pense pas que le moment soit bien choisi pour changer les choses et augmenter les coûts," a ajouté Parr.

Même son de cloche chez Ferrari où Stefano Domenicalli estime qu’il sera nécessaire d’effectuer plus de séances d’essais libres et privés afin de faire plus de kilomètres pour mieux comprendre les nouveaux pneumatiques qui seront utilisés l’an prochain.

"Avec un changement de fournisseur de pneus, il sera crucial de ne pas arriver à la dernière minute sans avoir participé à quelques séances d’essais. Si tel est le cas, il nous faudra changer le format des week-ends de Grand Prix afin que nous puissions faire plus de kilomètres," a rajouté Domenicalli.

Cependant, le team principal de la Scuderia estime qu’une modification des week-ends de course serait plus intéressante et que cela pourrait ainsi profiter aux spectateurs.

"Ce serait une grosse erreur de faire ça. Nous privilégions au contraire un changement du format des week-ends de Grand Prix ou d’augmenter quelque peu le nombre de journées d’essais privés afin que nous puissions rouler un peu plus."

De son côté, Ross Brawn estime qu’il est nécessaire de réfléchir dans l’intérêt de toutes les équipes, petites ou grandes, afin de trouver le meilleur compromis possible.

"La situation économique est délicate en ce moment et nous devons rester prudents. Il nous faut prendre en compte les intérêts de toutes les équipes. Il est clair que nous avons besoin de faire plus d’essais privés pour nous assurer du bon fonctionnement des pneumatiques. Il faut que nous gérions cela. Mais selon moi, les équipes devraient faire ces essais ensemble et non chacune séparément. Et si nous devions faire ces tests, il faudrait que cela ne nous oblige pas à engager du personnel supplémentaire," a déclaré Ross Brawn.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Ross Brawn , Adam Parr
Équipes Williams , Ferrari
Type d'article Actualités