Les équipes F1 unies contre le retour des ravitaillements

partages
commentaires
Les équipes F1 unies contre le retour des ravitaillements
Adam Cooper
Par : Adam Cooper
5 juin 2015 à 06:41

Petronas dans le garage Mercedes
L'équipe McLaren Mercedes prépare le ravitaillement
Scuderia Ferrari plates-formes de carburant
Sahara Force India F1 Team effectuent un arrêt aux stands
Manor F1 Team s'entraine aux arrêts aux stands, sous les yeux de Chris Evans, animateur radio

L'hypothèse d'un retour des ravitaillements en essence en 2017 a pris du plomb dans l'aile. Une réunion du groupe de travail sur les règles sportives, qui s'est tenue jeudi à Montréal, a débouché sur une opposition unanime des équipes.

Le retour des ravitaillements faisait partie des deux grands sujets de cette réunion, avec les règles pneumatiques pour 2016. Motorsport.com a appris qu'il n'y avait pas de soutien pour appuyer un tel retour, qui avait d'abord été suggéré par le Groupe Stratégique F1.

La principale opposition se base sur le fait que les ravitaillements seraient préjudiciables au spectacle, plutôt que pour des motifs de coût ou de sécurité. Les données analysées par plusieurs stratégistes dans les équipes et présentées lors de la réunion ont fourni une preuve solide selon laquelle les ravitaillements n'amélioreraient pas la course.

Preuves et arguments

L'un des éléments clés a été de démontrer qu'en 2010, l'année suivant l'interdiction des ravitaillements, il y a eu deux fois plus de manœuvres de dépassement sur la piste que l'année précédente.

L'autre point d'accord concerne le fait qu'un retour des ravitaillements affecterait également les qualifications avec des pilotes ayant le choix du niveau de carburant embarqué. Un concept que les équipes n'ont pas estimé fructueux car il ne représente pas véritablement qui a la voiture la plus rapide.

Bien que les coûts ne soient pas le principal motif de la décision, un retour des ravitaillements serait estimé à 1 million de livres (1,37 M€) la première année, et 500.000 livres (685.000€) par ans par la suite.

Certaines équipes ont également exprimé des doutes quant à la sécurité, alors que le souhait de voir la durée des arrêts au stand dépendre du changement de pneus aurait requis un débit de carburant bien plus élevé.

Le Directeur de Course de la FIA, Charlie Whiting, va désormais rendre un rapport au Groupe Stratégique F1 avec les conclusions de cette réunion. L'opposition unanime au retour des ravitaillements signifie qu'il est hautement probable que la proposition soit abandonnée, même si Bernie Ecclestone serait en sa faveur pour pimenter davantage le spectacle. 

Prochain article Formule 1
GP de Monaco - La grille de départ

Previous article

GP de Monaco - La grille de départ

Next article

Lotus écarte les rumeurs de vente

Lotus écarte les rumeurs de vente
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP du Canada
Lieu Circuit Gilles-Villeneuve
Auteur Adam Cooper
Type d'article Actualités