Les équipes Renault toujours en retrait

« Nous avons réalisé beaucoup de kilométrage avec nos équipes ; plus de 2300, soit l’équivalent d’une distance de course par voiture », expliquait hier Rémi Taffin après les deux séances d’essais libres de Bahreïn

« Nous avons réalisé beaucoup de kilométrage avec nos équipes ; plus de 2300, soit l’équivalent d’une distance de course par voiture », expliquait hier Rémi Taffin après les deux séances d’essais libres de Bahreïn.

Certes, le roulage studieux des équipes Renault et les progrès encourageants de Toro Rosso, à la peine sur ce même circuit en hiver, ont de quoi mettre du baume au cœur des troupes de Viry-Châtillon. Mais Lotus comme Caterham ont encore du mal, et

Christian Horner est toujours prompt à rappeler

que la puissance n’est pas ce qu’il y a de trop sur la Red Bull…

« Par rapport à là où nous étions il y a un mois, c’est clairement un grand pas de fait en direction de la fiabilité, bien que nous ne soyons toujours pas là où nous le voulons en termes de performances », reconnaît le Directeur des Opérations Piste Renault Sport F1.

Reste qu’en pneus tendres comme en mélange medium, Red Bull demeure encore bien loin de Mercedes en termes de performance pure, et semble devoir se battre face à d’autres clients Mercedes comme Force India, McLaren et Williams, ainsi que Ferrari.

« Le rythme des Red Bull sur les relais plus longs est solide et nous n’avons pas connu de problème majeur », défend cependant Renault, qui sait revenir de loin en termes de fiabilité et attend avec impatience le résultat de l’Appel Red Bull, le 14 avril, au sujet des interventions extérieures apportées sur le débitmètre tant décrié.
En EL3, le premier représentant Renault (Daniil Kvyat) pointait en 9ème position.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Daniil Kvyat
Équipes McLaren , Toro Rosso , Mercedes , Williams , Force India , Ferrari
Type d'article Actualités