Les équipes s'inquiètent de la surcharge estivale du calendrier 2016

Les équipes F1 ont demandé à Bernie Ecclestone d’ajuster le calendrier provisoire de la saison 2016 afin de permettre une plus longe pause estivale et d’incorporer une période de fermeture des usines. 

Ces dernières années, le calendrier a laissé trois week-ends libres entre les Grands Prix de Hongrie et de Belgique. Durant cette période, la fermeture des usines est imposée pendant deux semaines et les équipes sont libres de choisir quand elles mettent en application cette obligation. 

Voir aussi : Le calendrier 2016 de la F1

La période de fermeture, pendant laquelle chaque équipe doit couper tous ses serveurs informatiques, permet de garantir des congés au personnel des équipes durant l’été. Il permet également aux équipes de procéder à la maintenance annuelle de leurs installations, notamment au niveau des souffleries. 

Cependant, le calendrier 2016 approuvé par le dernier Conseil Mondial du Sport Automobile réduit de trois à deux le nombre de week-ends libres au mois d’août. Ajuster ce planning est compliqué compte tenu du fait qu’il y a deux courses consécutives en une semaine avant et après la pause estivale. Certaines sources suggèrent que le Grand Prix d’Allemagne, prévu avant la Hongrie, pourrait disparaître de nouveau et faciliter un aménagement. 

Un break absolument nécessaire

Les directeurs d’équipe ont pointé du doigt la durée de pause réduite, indiquant qu’ils ne voulaient pas discuter de la manière de mettre en place la fermeture des usines avant qu’une possibilité de modifier le calendrier ne soit explorée. Certains jugent que la fermeture de deux semaines est essentielle. 

"Je crois que la pause est quelque chose de très important", affirme Christian Horner, Team Principal de Red Bull, à Motorsport.com. "La F1 a un calendrier tellement exigeant pour tous ceux qui sont impliqués, pas seulement les techniciens et le personnel à l’usine, mais tout le staff de support, la FOM, les médias. C’est important d’avoir un moment pour reprendre sa respiration. Donc c’est quelque chose qui a été relevé avec Bernie [Ecclestone], et comme nous le voyons parfois, le calendrier change un peu jusqu’au mois d’octobre."

"Il y a beaucoup de courses dans une période plus courte. Il y a habituellement un affinement, donc cela ne me surprendrait pas s’il y avait quelques modifications."

"Du point de vue de Williams, la fermeture des usines est importante", ajoute Claire Williams à Motorsport.com. "Le calendrier est long et difficile, et les gens mettent leur sang, leur sueur et leurs larmes pour faire la course, ils sacrifient beaucoup pour cela. Ces deux semaines leurs permettent de retrouver leurs familles, d’avoir une vie normale."

Pour le moment, Ecclestone a confié à Motorsport.com qu’il n’anticipait pas de changements au calendrier 2016. 

A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités
Tags calendrier, ecclestone, horner, williams