Les gros moyens de Renault pour viser 5 victoires en 2015

La saison 2014 a été très difficile pour Renault, qui a débuté avec énormément de retard sur le développement de sa nouvelle unité de puissance

La saison 2014 a été très difficile pour Renault, qui a débuté avec énormément de retard sur le développement de sa nouvelle unité de puissance. A force de travail et en revoyant sa collaboration étroite avec Red Bull, le Losange est tout de même parvenu à redresser la barre en décrochant trois victoires grâce à Daniel Ricciardo. Mais en matière de performance pure, l'écart avec Mercedes était encore conséquent en fin de saison dernière.

"Nous estimons à environ soixante chevaux l’écart qui séparait notre moteur de celui de Mercedes, à la fin de la saison 2014. Nous espérons réduire cet écart de moitié, dès l’entame de la saison à Melbourne", estime Cyril Abiteboul, directeur général de Renault Sport F1, auprès de Canal+.

Le Français annonce que les deux équipes clientes du motoriste, Red Bull et Toro Rosso, débuteront la saison avec une nouvelle unité de puissance qui a déjà bénéficié de nombreux développements. L'objectif minimum est très clair : "Signer au moins cinq victoires cette saison !"

Des nouveaux moyens techniques et humains

Pour se rapprocher de Mercedes et permettre à Red Bull d'envisager la victoire, Renault a dû se donner les moyens de combler au plus vite son retard. La course contre le temps et contre la concurrence est passée par une revalorisation des moyens techniques, avec l'implantation de nouveaux bancs d'essais à l'usine de Viry-Châtillon. Dans le même temps, les moyens humains ont également été reconsidérés.

"Nous avons recruté un ingénieur motoriste chez Porsche et un autre en provenance de Ferrari, mais nous ne sommes pas parvenus à débaucher quelqu’un chez Mercedes. Peut-être devrions-nous être plus agressifs dans notre approche, pour parvenir à recruter un de leurs collaborateurs !", lance Abiteboul.

Pour résoudre des problèmes très précis, Renault a également fait appel à Mario Illien et à sa société Illmor, spécialisée dans les motorisations. "Nous avons confié aux ingénieurs de Mario Illien une étude de projet liée à la combustion interne", détaille Abiteboul. "L’idée étant de croiser nos idées et les leurs, pour éliminer les solutions les moins efficaces."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Daniel Ricciardo
Équipes Toro Rosso , Mercedes , Ferrari
Type d'article Actualités