Souvenez-vous !
Dossier

Souvenez-vous !

Les nombreuses vies de Niki Lauda

partages
commentaires
Les nombreuses vies de Niki Lauda
Par : René Fagnan
25 déc. 2016 à 14:00

Bien des gens connaissaient Niki Lauda, membre de la direction de l’écurie de Formule 1 Mercedes AMG. Mais connaissez-vous bien sa carrière de pilote et de gestionnaire ?

Diapo
Liste

Niki Lauda, March 712M - Cosworth avec Dieter Quester, March 712M - BMW

Niki Lauda, March 712M - Cosworth avec Dieter Quester, March 712M - BMW
1/15

Photo de: LAT Images

Après avoir effectué ses débuts en sport automobile aux commandes d’une MINI, Nikolaus “Niki“ Lauda, fils d’une riche famille autrichienne, passe à la monoplace en Formule Vee puis en Formule 3. Grâce à un prêt majeur d'une banque, il effectue ses débuts en Formule 1 avec l’écurie March. C'est sa première vie en F1.

Niki Lauda, BRM

Niki Lauda, BRM
2/15

Photo de: LAT Images

Déçu de ses résultats, Lauda quitte March. Un autre prêt à la banque, un projet très risqué, lui permet de joindre l’écurie BRM de Louis Stanley. C'est sa seconde vie en Formule 1. Sa très bonne prestation dans les rues de Monaco en 1973 lui ouvre les portes de la prestigieuse Scuderia Ferrari.

Niki Lauda, Ferrari 312B3

Niki Lauda, Ferrari 312B3
3/15

Photo de: LAT Images

C'est le début de la grande époque Lauda-Ferrari. En 1974, Lauda pilote la Ferrari 312B3 conçue par Mauro Forghieri et décroche deux victoires, en Espagne et au Pays-Bas (photo). Il se classe quatrième au championnat monde des pilotes.

Niki Lauda, Ferrari 312T

Niki Lauda, Ferrari 312T
4/15

Photo de: LAT Images

Avec cinq victoires en 1975, Niki Lauda, aux commandes de la fabuleuse Ferrari 312T, décroche son premier titre mondial. On le voit ici roulant vers la victoire au Grand Prix de France sur le circuit du Castellet.

Niki Lauda, Ferrari

Niki Lauda, Ferrari
5/15

Photo de: LAT Images

Niki Lauda, champion du monde en 1975 avec Ferrari. Il se classe premier devant Emerson Fittipaldi (McLaren) et Carlos Reutemann (Brabham).

Niki Lauda, Ferrari 312T2 en feu après son crash à Bergwerk

Niki Lauda, Ferrari 312T2 en feu après son crash à Bergwerk
6/15

Photo de: Uncredited

La vie de Niki Lauda bascule le 1er août 1976 quand sa Ferrari 312T2, accidentée, est percutée par d'autres voitures et prend feu sur le circuit du Nürburgring. Il frôle la mort, mais il se bat et revient à la compétition six semaines plus tard au Grand Prix d’Italie à Monza. C'est la troisième vie de Niki, un vrai retour à la vie cette fois.

Niki Lauda, Ferrari se retire volontairement en raison des conditions climatiques

Niki Lauda, Ferrari se retire volontairement en raison des conditions climatiques
7/15

Photo de: LAT Images

En fin de saison 1976, Lauda se bat contre James Hunt pour la couronne mondiale. Au dernier Grand Prix de la saison, au Japon, organisé sous un pluie torrentielle, Lauda abandonne au second tour, permettant à Hunt de devenir champion du monde.

Niki Lauda, Brabham Alfa Romeo

Niki Lauda, Brabham Alfa Romeo
8/15

Photo de: LAT Images

Après avoir obtenu deux titres chez Ferrari en 1975 et 1977, Niki Lauda joint les rangs de l’écurie Brabham de Bernie Ecclestone et pilote une BT46 à moteur Alfa Romeo, sans grand succès. Fin 1979, il arrête brusquement la compétition durant les essais du vendredi du Grand Prix du Canada à Montréal.

Niki Lauda, McLaren MP4/1B Ford

Niki Lauda, McLaren MP4/1B Ford
9/15

Photo de: LAT Images

Durant quatre années, Lauda se consacre à sa compagnie aérienne, Lauda Air. Mais Ron Dennis, qui a pris le contrôle de McLaren, le convainc de revenir à la course automobile. C'est la quatrième vie de Lauda en Formule 1.

Niki Lauda, McLaren Ford, victoire à Long Beach

Niki Lauda, McLaren Ford, victoire à Long Beach
10/15

Photo de: LAT Images

Malgré ses années passées loin de la Formule 1, Lauda n’a rien perdu de son talent. Il décroche la victoire dans les rues de Long Beach à seulement son troisième Grand Prix depuis son retour. Il termine devant Keke Rosberg et Gilles Villeneuve.

Niki Lauda, un troisième titre

Niki Lauda, un troisième titre
11/15

Photo de: Jean-Philippe Legrand

En 1984, au volant d’une McLaren à moteur V6 turbo TAG Porsche, il décroche cinq victoires et devient champion du monde pour la troisième fois en carrière.

Ron Dennis et Ron Dennis

Ron Dennis et Ron Dennis
12/15

Photo de: LAT Images

Été 1985, Niki Lauda annonce sa retraite sportive, la vraie. Il en fait l’annonce en compagnie de Ron Dennis.

Deux anciens champions du monde, James Hunt et Niki Lauda, discutent dans le paddock

Deux anciens champions du monde, James Hunt et Niki Lauda, discutent dans le paddock
13/15

Photo de: LAT Images

En 1992, à la demande de Luca di Montezemolo, Niki Lauda revient dans le paddock de Formule 1, pas comme pilote, mais à titre de consultant pour l’équipe Ferrari. Il aide même à recruter un certain Jean Todt pour diriger l’équipe. Cette fois, Lauda devient gestionnaire, un nouveau rôle pour lui en F1.

Un bref passage chez Jaguar

Un bref passage chez Jaguar
14/15

Photo de: Jaguar Racing

Après l’épisode Ferrari, Lauda accepte un nouveau défi de taille : celui de diriger l’écurie Jaguar F1 à la place de l'Américain Bobby Rahal. Mais Lauda ne réussit pas à rendre l'équipe vraiment compétitive et est mis à la porte après seulement un an et demi.

Chez Mercedes

Chez Mercedes
15/15

Photo de: XPB Images

Sa plus récente vie en Formule 1. Niki Lauda devient le président non-exécutif de l'équipe Mercedes Grand Prix en septembre 2012. Il occupe ce poste depuis ce temps et mène l'écurie allemande en compagnie de Toto Wolff.

Prochain article Formule 1
Diaporama - Et si Star Wars s'habillait aux couleurs de la F1 ?

Previous article

Diaporama - Et si Star Wars s'habillait aux couleurs de la F1 ?

Next article

Bilan technique - Toro Rosso a fait preuve d'audace

Bilan technique - Toro Rosso a fait preuve d'audace

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Niki Lauda
Auteur René Fagnan
Type d'article Nostalgie