Les nouveaux propriétaires de Caterham menacent de quitter le navire

Caterham n'en finit plus d'étaler ses litiges internes à force de communiqués de presse officiels

Caterham n'en finit plus d'étaler ses litiges internes à force de communiqués de presse officiels.

Aujourd'hui, le team a annoncé que l'équipe F1 (1Malaysia Racing Team/Caterham F1 Team), entrée dans un accord de vente avec la société acheteuse portant le nom d'Engavest SA, se trouve dans un cul-de-sac juridique avec les anciens propriétaires de la structure (Tony Fernandes et ses associés).

Depuis la date de l'accord, Fernandes a refusé de se soumettre à ses obligations légales de transférer ses parts à l'acheteur, fait savoir le communiqué, rédigé par les nouveaux repreneurs. Contraint d'apporter sa participation financière au team pour le faire tourner au jour le jour depuis la date du contrat, l'acheteur finance ainsi l'équipe F1 sans disposer pour autant des titres légaux du team acquis. Engavest dénonce ainsi la désinformation diffusée par le clan Fernandes, le 3 octobre, qui annonçait que ce dernier n'avait plus aucune connexion avec le team Caterham F1.

Après trois mois de prise en main de l'équipe F1, le nouvel acquéreur annonce par voie officielle qu'il songe désormais à "toutes ses options, y compris le retrait de l'équipe de management", rejetant la responsabilité du team sur Fernandes, qui ferait encore partie de la structure en dépit de ses propos.

Selon Engavest, il est impossible pour le management arrivé cet été de mener les opérations du team (et par conséquent d'investir) avec Fernandes encore effectivement à bord, et portant atteinte à la crédibilité et au statut légal du team par le biais de ses communications contradictoires.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités