Les organisateurs du GP de Singapour surveillent le niveau de pollution

Une alerte à la pollution a été déclenchée à Singapour à seulement quelques jours de la tenue du Grand Prix de Formule 1.

Les autorités locales et les organisateurs de la course surveillent la situation qui pourrait dégénérer au cours des jours qui viennent. Le pic de pollution pourrait même atteindre des niveaux néfastes pour la santé ce week-end.

Ce nuage de pollution provient des énormes feux de forêts qui font rage en Indonésie. Un gigantesque nuage de poussière fine s’étend désormais sur la Malaisie et a atteint Singapour.

Des médias locaux ont annoncé qu’à 17h lundi, l’index de pollution durant une période de 24 heures (PSI) variait entre 119 et 147. La zone néfaste pour la santé s’étire de 101 à 200.

Lundi, des hélicoptères malaisiens ont largué de l’eau sur les feux de forêts et ont dispersé des produits chimiques à haute altitude dans le but de provoquer la pluie.

Le nuage de pollution était si dense la semaine passée que les avions étaient interdits de vol.

Les organisateurs du Grand Prix surveillent la situation et travaillent avec les autorités en place "avant de prendre une décision commune à propos de la tenue de l’événement".

"La probabilité de la présence d’un nuage de pollution de cette sorte est un des risques potentiels prévus dans nos plans d’urgence," a déclaré un des organisateurs de l’événement.

A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP de Singapour
Circuit Singapore Street Circuit
Type d'article Actualités