Formule 1
03 juil.
-
05 juil.
Événement terminé
10 juil.
-
12 juil.
Course dans
05 Heures
:
09 Minutes
:
22 Secondes
C
GP du 70e Anniversaire
07 août
-
09 août
EL1 dans
26 jours
C
GP de Toscane
11 sept.
-
13 sept.
Prochain événement dans
60 jours

Les pilotes de F1 priés de ne pas jeter leurs tear-offs sur la piste

partages
commentaires
Les pilotes de F1 priés de ne pas jeter leurs tear-offs sur la piste
Par :
19 mars 2016 à 15:15

Les pilotes de Formule 1 ont été avertis par la direction de course qu'à partir du Grand Prix d'Australie, ils ne pourront pas jeter leurs protections de visières sur le circuit ou dans la voie des stands, sous peine d'être sanctionnés.

Pascal Wehrlein, Manor Racing MRT05
Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso STR11
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 Team W07
Rio Haryanto, Manor Racing MRT05

Une note a été envoyée aux équipes avant les qualifications à Melbourne. Motorsport.com a pu voir une copie de ce document où Charlie Whiting, le directeur de course de la FIA, a rappelé aux pilotes que les règlements qui régissent la F1 leur interdisent de disperser leurs tear-offs en piste.

Il est en effet exposé que l'article 1.2 du Chapitre 3 du Code Sportif International est très clair concernant ce qui est ou n'est pas permis pour tous les pilotes de voitures à cockpit ouvert. Il dispose que : "Les tear-offs attachés aux visières ne peuvent pas être jetés sur la piste ou dans la voie des stands."

Les pilotes font depuis longtemps poser un certain nombre de protections en plastique sur leurs visières qui leur permettent, en piste, de les retirer une à une à mesure qu'elles sont salies par les débris ou les fluides qui arrivent sur leur casque. Cela, bien évidemment, afin de ne pas trop gêner leur vision.

Aucune explication officielle n'a été fournie sur la raison de cette mesure drastique, mais des sources suggèrent que cela est lié au mécontentement des équipes concernant le risque de voir les tear-offs se loger dans des endroits qui peuvent potentiellement conduire à des problèmes techniques et des abandons. 

Les conduits des freins sont particulièrement sensibles à ces problèmes. Ainsi, l'an passé, lors du Grand Prix d'Espagne, McLaren a suspecté qu'un tear-off avait causé les problèmes de freinage qui ont entraîné le retrait de Fernando Alonso.

Les pilotes devront désormais placer leurs tear-offs dans leur cockpit ou en être débarrassés au moment de l'immobilisation lors des arrêts aux stands.

Avec Jonathan Noble

Article suivant
Sainz - Mon tour de Q2 m'aurait placé 5e

Article précédent

Sainz - Mon tour de Q2 m'aurait placé 5e

Article suivant

Räikkönen peine à mettre ses pneus en température

Räikkönen peine à mettre ses pneus en température
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Australie
Lieu Melbourne Grand Prix Circuit
Auteur Jonathan Noble