Les pilotes Mercedes restent sur leurs gardes

Le Grand Prix d’Espagne est sans aucun doute le plus attendu depuis la manche d’ouverture à Melbourne en mars dernier

Le Grand Prix d’Espagne est sans aucun doute le plus attendu depuis la manche d’ouverture à Melbourne en mars dernier. Il devrait apporter un premier élément de réponse quant à la capacité de Mercedes à maintenir sa domination, ou celle de ses rivaux à refaire leur retard.

Malgré quatre victoires de rang – une pour Rosberg, trois pour Hamilton – les deux pilotes de la firme à l’Etoile gardent les pieds sur terre et restent parfaitement conscients de l’ampleur de la tâche qu’il leur reste à accomplir.

Prêt à pousser son équipe pour continuer à progresser dans tous les domaines, Lewis Hamiton ne cache pas qu’il s’attend à une forte réaction de la part de Red Bull, et conserve un jugement très positif quant à la monoplace de Milton Keynes.

Une opinion dont il avait déjà fait part dès les premiers essais privés l'hiver dernier

.

« Nous savons que nous avons encore du travail à faire », prévient-il dans les colonnes d’Autosport. « Nous sommes plus rapides dans les lignes droites, mais la Red Bull est très, très rapide dans les virages à haute vitesse, ce qui me fait dire qu’ils ont peut-être plus d’appui que nous. L’année dernière, il y avait un écart important [entre Red Bull et Mercedes]. Nous l’avons rattrapé, mais je pense que nous pouvons faire du meilleur boulot, donc nous allons continuer à pousser. »

Pour Nico Rosberg, la méfiance est également de mise. Mais l’Allemand, qui fait partie du projet Mercedes depuis sa genèse en 2010, sait aussi mesurer à quel point l’équipe de Brackley a grandi et mûri. « Cela a pris quatre ans et demi mais nous avons vraiment une équipe forte désormais. A commencer par Toto [Wolff] et Paddy [Lowe], nous avons une bonne structure », se réjouit-il.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Nico Rosberg
Équipes Mercedes
Type d'article Actualités