Les pilotes Sauber soulagés par la reprise de l'écurie

Felipe Nasr et Marcus Ericsson, les deux pilotes de l’écurie Sauber, ont accueilli avec soulagement la vente de l’équipe à la société suisse Longbow.

Les pilotes Sauber soulagés par la reprise de l'écurie
Kevin Magnussen, Renault Sport F1 Team RS16, et Marcus Ericsson, Sauber C35, en bagarre
Marcus Ericsson, Sauber F1 Team
Marcus Ericsson, Sauber C35, accidenté durant les EL3
Felipe Nasr, Sauber F1 Team
Felipe Nasr, Sauber C35
Felipe Nasr, Sauber C35 et Jenson Button, McLaren MP4-31 en lutte pour une position
Monisha Kaltenborn, Team Principal Sauber avec Felipe Nasr, Sauber F1 Team

Les deux pilotes ajoutent toutefois que leurs volants n’ont pas été confirmés pour la saison 2017.

"C’est une bonne nouvelle pour l’équipe, pour tout le monde", affirme Nasr. "Cela faisait longtemps qu’une solution devait être trouvée. Cela rassure tout le monde, pour le court et le moyen terme. C’est très positif."

Le Brésilien admet qu’il n’était pas très rassuré au cours des derniers mois. "Il y avait toujours des rumeurs. Je n’étais pas au courant de toute l’histoire, mais je pouvais bien voir que l’équipe avait du mal. Ce rachat donne à tout le monde, à moi, aux mécaniciens et aux employés, une sécurité et une stabilité pour travailler en paix."

"Je suis convaincu qu’un bel avenir nous attend. Je suis certain que si nous disposions des ressources nécessaires pour développer la voiture, nous serions beaucoup plus compétitifs. Ce rachat nous permet aussi de commencer à travailler sur la voiture de l’an prochain et d’engager du personnel. Comme je l’ai dit, c’est très positif."

Quant à Marcus Ericsson, il affirme : "C’est une excellente nouvelle pour toute l’équipe. Ce n’est pas un secret : ce fut une année financièrement difficile pour Sauber et nous ne pouvons pas développer la voiture comme nous le voudrions. Je ne sais pas que ce cela signifie pour l’avenir, mais c’est une très bonne nouvelle."

Des contrats pour 2017

Nasr et Ericsson ont affirmé disposer d’autres offres pour la saison 2017.

"Je n’ai pas de contrat pour l’an prochain. Je voudrais rester ici chez Sauber", déclare Ericsson. "J’aime leur façon de travailler, et avec l’arrivée d’un nouveau propriétaire, cela ne fera qu’améliorer les choses. Mais j’ai d’autres possibilités, et on verra bien."

"Il est trop tôt pour parler de contrats", précise Nasr. "Les gens qui s’occupent de ma carrière, comme mon manager, parlent certainement à d’autres équipes. Je suis ouvert à tout. Je suis heureux chez Sauber. Je suis content de travailler avec eux. J’ai confiance en cette écurie."

"Sauber représente une possibilité. J’ai un contrat jusqu’à la fin de la saison, et comme je l’ai dit, j’ai confiance en eux. L’équipe pourrait faire beaucoup mieux si elle disposait de bonnes ressources. C’est une bonne possibilité."

Nasr ajoute que l'afflux d’argent frais a permis à l’écurie de produire quelques nouveautés qui étaient jusqu'ici bloquées.

"Nous allons évaluer un nouvel aileron arrière demain [vendredi]", ajoute Nasr. "S’il fonctionne et qu’il procure un gain, nous allons le conserver pour la course. Il sera sur les deux voitures. Comme je l’ai dit, nous avions un plan de développement, mais nous devions attendre d’obtenir le feu vert pour l’activer. Les choses progressent maintenant."

"On ne peut pas tout faire à la fois. Cela va réclamer un peu de temps. Il reste quand même 11 courses à disputer cette saison. Si nous pouvons progressivement améliorer la voiture, cela pourrait faire une différence. Si tout va bien, nous aurons assez de temps pour nous battre pour des points au championnat." 

partages
commentaires
Vettel - Les restrictions radio sont de "vraies conneries"

Article précédent

Vettel - Les restrictions radio sont de "vraies conneries"

Article suivant

Mercedes et Rosberg, comme une évidence

Mercedes et Rosberg, comme une évidence
Charger les commentaires