Les pilotes Williams surpris par la rapidité des arrêts au stand

Les pilotes Williams ont affirmé être stupéfaits par la rapidité d’exécution des arrêts au stand lors du premier Grand Prix de la saison en Australie.

Les pilotes Williams surpris par la rapidité des arrêts au stand
Simulation d'arrêt au stand : Williams
Felipe Massa, Williams FW37 : essai d'arrêt au stand
Felipe Massa, Williams FW37 : essai d'arrêt au stand
Valtteri Bottas, Williams FW37 : essai d'arrêt au stand
Williams s'entraine aux arrêts aux stands
Felipe Massa, Williams FW37, s'arrête au stand
Valtteri Bottas, Williams FW37, fait un arrêt aux stands

Valtteri Bottas et Felipe Massa ont même précisé avoir été pris par surprise par des pit stops effectués en un peu plus de deux secondes. Car au cours des dernières années, les changements de pneus, trop lents, représentaient le talon d’Achille de l’écurie Williams.

"Le premier pit stop effectué aussi rapidement m’a vraiment surpris", explique Bottas. "Le feu vert s’est illuminé et j’ai toute de suite cru à une erreur ! Mais nous nous sommes habitués à ces arrêts plus rapides et à voir le vert s’illuminer plus rapidement. Maintenant, ça va bien."

Son coéquipier, Felipe Massa, avoue avoir lui aussi été étonné. "Je ne m’attendais pas à vivre un arrêt aussi rapide à Melbourne et ça m’a surpris. J’ai même perdu un peu de temps, car je ne m’y attendais pas. Mais après, à Bahreïn et en Chine, je savais que je devais me tenir prêt à démarrer. L’équipe fait un boulot formidable."

Un équipement modifié

Les deux pilotes s'accordent à dire que des modifications techniques apportées à l’équipement utilisé ont fait une grande différence.

"Cela touche essentiellement les pistolets pneumatiques et les écrous de roues", explique Bottas. "Nous avons beaucoup travaillé sur nos changements de pneus au cours des deux dernières saisons, et les gars ont énormément travaillé. Après avoir corrigé les défauts, nos arrêts sont devenus très rapides. C’est un bon point. Cela peut nous aider, car la compétition est très forte un milieu de peloton."

Nous savions qu’il fallait modifier certaines choses, mais nous n’avions pas la chance de le faire sur le champ", précise Massa. "Nous l’avons finalement fait au cours de l’hiver dernier, et cela porte ses fruits. J’ai souvent entendu dire que Williams ne savait pas effectuer des pit stops, ce qui n’était pas du tout vrai. Ce sont les mêmes individus qui les font. Ils sont désormais plus rapides et assez constants."

"J’ai connu un arrêt un peu lent en Chine. Nous avons commis une erreur lors de mon second pit stop. Mais cet arrêt a quand même été réalisé en trois secondes. L’an dernier, pour nous, un arrêt normal était effectué en 3"2 ou 3"3. Nous en sommes à deux secondes aujourd’hui. Cela démontre les progrès effectués. Les gars sont peut-être un peu mieux organisés, mais surtout plus confiants, car l’équipement fonctionne bien. Nous avons bel et bien changé certaines choses, et c’est cela qui compte."

partages
commentaires
Préparer 2017 est financièrement "très difficile" pour Sauber
Article précédent

Préparer 2017 est financièrement "très difficile" pour Sauber

Article suivant

Ecclestone est contre la protection du cockpit

Ecclestone est contre la protection du cockpit
Charger les commentaires