Les plus belles courses de McLaren-Mercedes : Angleterre 2008

Avec Mika Häkkinen et David Coulthard, il était déjà question de pilote McLaren historique

Avec Mika Häkkinen et David Coulthard, il était déjà question de pilote McLaren historique. Mais rarement le terme "pilote maison" ne fut si approprié qu'avec Lewis Hamilton. L'Anglais vit très vite sa carrière parrainée par Ron Dennis qui comprit très vite qu'il avait affaire à un talent rare. Son parcours sans faute l'amena en F1 en 2007, pour l'une des meilleures entames de carrière de l'Histoire, puisqu'il frôla le titre mondial d'un point, tout en faisant jeu égal avec Fernando Alonso.

Il n'en fallait pas plus pour que le public anglais s'enflamme pour son nouveau porte-drapeau, à plus forte raison s'il s'imposait devant ses compatriotes. Ce qu'il fit dès 2008, et là encore, ce fut une démonstration de pilotage

Si les qualifications mirent son équipier Heikki Kovalainen à l'honneur, le départ et les premiers tours rétablirent rapidement la situation : parti quatrième, il avala d'emblée la Ferrari de Räikkönen et la surprenante Red Bull de Mark Webber – à ce moment, l'équipe au taureau ne visait que le milieu de tableau – avant de se débarrasser quatre tours plus tard du Finlandais, qui ne revit plus jamais son voisin de garage... sauf pour se faire prendre un tour !

Le seul pilote qui menaça un temps Hamilton fut Räikkönen, mais cela ne dura que lors du premier relais : au moment de changer de pneus, contrairement à McLaren, Ferrari fit l'erreur de ne pas changer les pneus du Finlandais. Ce qui aurait été un bon calcul si la piste continuait à sécher fut tout l'inverse lorsque la pluie refit son apparition, faisant perdre pied au Champion du Monde en titre.

A cet instant, Hamilton fit cavalier seul en tête. S'il n'évita pas l'un ou l'autre tout-droit au plus fort de l'averse – on dénombra une vingtaine de tête à queue et autres travers tout au long de la course – cela ne l'empêcha pas de creuser un écart culminant à plus d'une minute ! Seules la BMW de Nick Heidfeld et l'improbable Honda à la décoration terrienne de Rubens Barrichello parvinrent à rester dans le même tour que le leader.

Hamilton remporta donc une victoire éclatante devant son public. Les observateurs ne manquant pas de souligner qu'il s'agissait d'un festival sous l'averse de la part d'un pilote McLaren avec un casque jaune, comme 20 ans avant sur ce même tracé. Si d'aucuns pourront contester la comparaison, il est évident que Hamilton était et reste encore aujourd'hui un grand pilote.

Cette performance le confirma définitivement dans ce costume, quelques mois avant de décrocher le titre mondial.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Rubens Barrichello , Mark Webber , David Coulthard , Mika Hakkinen , Nick Heidfeld , Fernando Alonso , Lewis Hamilton , Heikki Kovalainen
Équipes McLaren , Mercedes , Ferrari
Type d'article Actualités