Les premiers points français 2012 pour Vergne

Jean-Eric Vergne était passé à côté pour un cheveu à Melbourne : les points ne lui ont pas échappé cette fois, sur le tracé de Sepang, lors d’un Grand Prix éprouvant pour les corps et les nerfs, qui voyait les lourdes précipitations tropicales...

Jean-Eric Vergne était passé à côté pour un cheveu à Melbourne : les points ne lui ont pas échappé cette fois, sur le tracé de Sepang, lors d’un Grand Prix éprouvant pour les corps et les nerfs, qui voyait les lourdes précipitations tropicales définir de la tournure du Grand Prix.

Seul pilote à décider de conserver ses pneus intermédiaires en début de course, et ce, jusqu’à l’intervention de la voiture de sécurité et l’interruption de la course sur drapeau rouge, Vergne a ensuite parfaitement saisi sa chance et donné la réplique à des pilotes dotés de monoplaces jugées plus performantes pour se classer huitième et inscrire les premiers points de sa carrière F1.

Partir 18ème sur la grille et remonter 8ème est formidable. Je suis longtemps resté avec les intermédiaires après le départ et le Drapeau Rouge est venu m’aider, ce qui fait que j’ai pu passer les pneus pluie sur la grille. Si j’avais dû reprendre la piste en intermédiaires derrière la voiture de sécurité, ça aurait été très difficile de rester en piste”, avoue Vergne, à qui le ciel a donné un coup de main stratégique.

Le Français regarde déjà vers le futur et n’en a jamais assez d’apprendre.
Je suis heureux de cette huitième place et je compte continuer à m’améliorer pas-à-pas. Après ces deux manches d’ouverture, la performance globale a été plutôt bonne et je crois que nous pouvons progresser en Chine en capitalisant sur cette bonne base”.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Jean-Éric Vergne
Type d'article Actualités