Les rivaux de Mercedes poussent pour éviter le gel des moteurs

Les rivaux de Mercedes font actuellement le forcing pour conserver les possibilités de développement moteur en cours de saison, est en mesure de révéler Motorsport.com.

La FIA avait en partie accepté le dégel moteur cette saison après des discussions déjà tendues, allouant un total de 32 jetons aux motoristes pour qu'ils puissent développer leurs unités de puissance au cours de la saison 2015. Mais la Fédération Internationale a modifié les règles pour 2016, avec un retour à une homologation dès le 28 février, fermant la porte à un développement durant la saison prochaine.

Ainsi, aucun changement ne sera autorisé sur les unités de puissance V6 turbo après cette date, contraignant les motoristes à utiliser tous leurs jetons de développement durant l'hiver 2015-2016.

Ouvrir la porte au développement

Cette situation a provoqué un malaise chez les rivaux de Mercedes, qui craignent de ne pas pouvoir rattraper un éventuel retard en cours de saison s'ils ne disposent plus de possibilités de développement au-delà du 28 février 2016. Des discussions ont donc commencé entre les motoristes pour trouver un accord et autoriser de nouveau des développements limités durant la saison 2016.

Le fonctionnement actuel de la F1 implique toutefois la nécessité d'un vote à l'unanimité et pour le moment Mercedes n'est pas en faveur d'un changement des règles 2016.

Directeur Général de Renault Sport F1, Cyril Abiteboul ne cache pas qu'il aimerait voir la position de la firme à l'Etoile évoluer. "Compte tenu de la quantité de travail que nous devons faire, nous aimerions pouvoir utiliser nos jetons de manière libre", a-t-il confié à Motorsport.com.

La peur de l'escalade des coûts

La crainte d'une montée en flèche des coûts relatifs au développement des moteurs incite la FIA et Mercedes à ne pas modifier les règles. Mais Abiteboul ne partage pas cette peur.

"Je ne vois aucun lien entre les jetons de développement durant la saison et le budget, car il y a toujours le système des jetons [avant la saison]", précise-t-il. "Nous ne disons pas que nous voudrions faire ce que nous voulons. Nous disons que l'on peut utiliser les jetons quand on le veut, dans la limite de l'allocation fixée."

"Il y a quelque chose à discuter concernant le poids des jetons et le poids des changements, je suis ouvert à cela. Mais je ne suis pas ouvert au fait d'arrêter et de geler les moteurs durant la saison, et d'ouvrir une fenêtre [de développement] durant l'hiver. Ce n'est vraiment pas bon pour le budget global et pour les ressources de management au sein de nos différentes usines."

La position de Mercedes n'est pas une surprise

Opposé à une prolongation de la possibilité de développement en cours de saison, Mercedes ne surprend pas ses adversaires, en raison de sa situation sportive confortable.

"Mercedes a toutes les raisons d'essayer de nous ralentir et de nous empêcher de les rattraper", confirme Abiteboul. "C'est normal et cela fait partie de la compétition."

"Mais essayer de faire quelque chose de différent fait également partie de la compétition. Mercedes pense que ce serait plus coûteux, mais je doute que ce soit le cas si le système des jetons de développement est bien géré." 

A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes Mercedes
Type d'article Actualités
Tags moteurs, unités de puissance, v6