Les suspensions de la Red Bull font parler d'elles

Il se murmure en ce moment dans les paddocks que Red Bull utiliserait un ingénieux système de suspensions qui permettrait de maintenir la hauteur de caisse de la RB6 constante, quelle que soit la quantité d'essence embarquée

Il se murmure en ce moment dans les paddocks que Red Bull utiliserait un ingénieux système de suspensions qui permettrait de maintenir la hauteur de caisse de la RB6 constante, quelle que soit la quantité d'essence embarquée.

Si ces rumeurs disent vrai, l'équipe autrichienne bénéficie d'un réel avantage sur ces concurrentes car la garde au sol est une donnée extrêmement importante dans la Formule 1 moderne où elle joue un rôle primordial dans l'obtention de l'effet de sol qui améliore considérablement la tenue de route de la monoplace en la maintenant collée au sol.

Cette année, avec l'interdiction des ravitaillements en essence pendant la course, les réservoirs des voitures ont vu leur volume nettement augmenter. Ainsi, une même monoplace peut avoir un embonpoint de plus de 150kg entre les qualifications, qui se disputent à vide, et le début de la course.

Naturellement, cette prise de poids ne se fait pas sans conséquence sur la garde au sol de la monoplace. Et c'est donc dans ce domaine-là que la prétendue suspension ajustable assure un avantage non négligeable à Red Bull et pourrait expliquer la compétitivité actuelle des monoplaces frappées du taureau rouge.

Ainsi, comme cela a toujours été le cas en Formule 1 lorsqu'un système original fait son apparition, les écuries adverses s'interrogent sur la légalité des suspensions de Red Bull et demandent à la FIA de clarifier les points du règlement traitant ce sujet.

"Je ne sais rien de particulier. Il y a des débats dans les paddocks comme il y en a habituellement avec ces choses-là et nous avons l'opportunité d'y jeter un coup d'œil," déclare Martin Whitmarsh, président de la FOTA et directeur général de McLaren.

"C'est un domaine dans lequel il y a quelques mois, si des ingénieurs étaient venus nous voir et nous avaient dit qu'ils avaient conçu ce système, franchement j'aurais dit que je ne pense pas que ce soit autorisé."

"Mais s'il s'avère qu'il y a des preuves qu'un tel système peut être considéré comme légal, alors il nous faudra en avoir un dès que nous le pourrons," indique le Britannique.

Les spéculations allant bon train, Red Bull a rapidement nié avoir recours à ce genre de système de suspension.

De son côté, le directeur général de Mercedes GP, Ross Brawn, tient à ce que la Fédération Internationale de l'Automobile et son délégué technique, Charlie Whiting, clarifient le règlement avant qu'une nouvelle polémique n'éclate.

"Je pense que nous avons besoin d'arranger ça, en toute équité à l'égard de Red Bull car il y a des accusations lancées au hasard. C'est très injuste. Ils ont une très bonne voiture et il n'y a aucune preuve qu'ils ne fassent rien d'inutilement malencontreux."

"Vous pouvez faire des choses avec les pressions des pneus entre les qualifications et la course, ce qui est un moyen simple d'aider la situation. Mais il est nécessaire pour la FIA de clarifier cela," admet Brawn.

"Je ne me rappelle pas exactement de l'article, mais vous n'êtes pas autorisé à faire tout changement de suspension entre les qualifications et la course."

"Tout ce qui influe sur la suspension, que ce soit la pression des gaz ou la manipulation intentionnelle des températures aurait cet effet. Je crois qu'il faut que Charlie clarifie cela afin que l'on se débarrasse de cette controverse."

L'ancien stratège de la Scuderia Ferrari ne croit cependant pas que Red Bull fasse appel au système que certains les accusent d'utiliser.

"Non, je n'y crois pas particulièrement. Cela dépend de la piste. Bien sûr sur certaines pistes, vous devez rouler avec une hauteur plus élevée avec beaucoup d'essence. Sur d'autres pistes, comme la hauteur de caisse est contrôlée par des éléments sur la piste, ce n'est pas très significatif."

"Je ne pense pas nécessairement qu'il se passe quelque chose mais il y aura certains circuits où vous devrez régler la voiture pour la course et accepter le compromis qui vient des qualifications," conclut-il.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Ross Brawn , Martin Whitmarsh
Équipes McLaren , Mercedes , Ferrari
Type d'article Actualités