Les top teams faussent les temps des essais libres

Jamais le monde de la F1 n'avait été aussi perturbé que ce week-end à Melbourne, car non seulement l'affrontement FOTA-FOM s'accentue, mais en plus la polémique des diffuseurs ne cesse de faire réagir

Jamais le monde de la F1 n'avait été aussi perturbé que ce week-end à Melbourne, car non seulement l'affrontement FOTA-FOM s'accentue, mais en plus la polémique des diffuseurs ne cesse de faire réagir.

Et après une première journée d'essais libres durant laquelle Williams, Toyota et Brawn GP se sont montrés aux avant-postes, il y a de quoi ne plus rien y comprendre. Les favoris habituels, Ferrari, McLaren, et dans une moindre mesure BMW-Sauber et Renault, sont à la traine après 3h d'essais australiens.

D'ailleurs, hormis McLaren, ces équipes sont les seules à cumuler diffuseur classique et KERS (le système de récupération d'énergie). Alors cet écart conséquent de plus d'une seconde est-il réel ou bien est-il question de bluff ?

D'après Jean-Louis Moncet, il s'agit là d'une façon de protester contre le diffuseur du trio Williams/Toyota/Brawn. En effet, il annonce dans son blog que les grosses armadas de la F1 roulaient avec 70L d'essence, soit 50kg de lest, tandis que les autres étaient en configuration qualifications.

D'un coup, l'écart entre les différentes équipes du plateau semble beaucoup moins important, mais ce n'est de toute façon qu'après la séance qualificative de demain qu'il sera possible d'établir un semblant de hiérarchie.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes McLaren , Sauber , Williams , Ferrari
Type d'article Actualités