Hamilton a atteint un niveau qu'il croyait inaccessible

partages
commentaires
Hamilton a atteint un niveau qu'il croyait inaccessible
Par : Benjamin Vinel
29 oct. 2018 à 07:00

Désormais quintuple Champion du monde, Lewis Hamilton a le sentiment d'avoir atteint le meilleur niveau de sa carrière, à l'âge de 33 ans.

Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W09 EQ Power+, fait des donuts pour fêter son cinquième titre
Lewis Hamilton, Mercedes-AMG F1 W09 EQ Power+ fait des donuts pour fêter son cinquième titre
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1, en conférence de presse
Lewis Hamilton, Mercedes-AMG F1 W09 EQ Power+ et Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H
Lewis Hamilton, Mercedes-AMG F1 W09 EQ Power+ fait des donuts pour fêter son cinquième titre
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 fête son titre
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W09 EQ Power+, en lutte avec Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W09 EQ Power+, fait des donuts pour fêter son cinquième titre
Lewis Hamilton, Mercedes-AMG F1 W09 EQ Power+ fête son titre
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1, fête sa cinquième couronne
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W09 EQ Power+, passe par l'herbe Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14
Le Champion du monde 2018, Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1, franchit la ligne d'arrivée au GP du Mexique

Ce dimanche, à Mexico, Lewis Hamilton est un peu plus entré dans la légende. Certes, la performance et le résultat n'étaient pas au rendez-vous sur l'Autódromo Hermanos Rodríguez, où Mercedes s'est avéré en grande difficulté en course, notamment au niveau de la gestion des pneus. Il n'empêche que Hamilton avait fait le nécessaire lors du reste de la saison pour être titré à deux courses de son terme, et rejoindre ainsi Juan Manuel Fangio, l'autre quintuple Champion du monde, au palmarès de la Formule 1.

Lire aussi :

"C'est irréel, pour l'instant. Je ne sais pas pourquoi", commente le Britannique au micro de Sky Sports F1, peinant à mesurer l'envergure de son exploit. "Je me sens humble et très reconnaissant. C’est quelque chose dont j’ai rêvé, mais je n’aurais jamais cru devenir quintuple Champion du monde. L'équipe a travaillé très dur pour surmonter les obstacles et vaincre cette grande équipe [Ferrari] contre laquelle nous nous battions. J'ai essayé d'élever mon niveau de jeu, de m'améliorer dans tous les domaines, pas seulement dans la voiture mais aussi en dehors."

Un développement personnel sans fin

La quête de la perfection par celui qui avait déjà remporté quatre titres mondiaux illustre ce qui fait de Hamilton un grand champion. Loin de se reposer sur ses lauriers, le pilote Mercedes s'est attelé à déceler et éliminer la moindre faiblesse, à renforcer ses qualités, pour mener la saison incroyable qui est la sienne en 2018 : neuf pole positions, neuf victoires et 15 podiums en 19 courses.

"Qui aurait cru que j'allais pouvoir progresser autant que cette année ?" poursuit-il. "J'ai toujours pensé que le meilleur restait à venir. J'ai atteint un nouveau niveau, que j'ai toujours senti en moi, mais je ne savais pas si c'était possible."

"C’était l’objectif, j’avais remporté le titre l’an dernier, je me demandais comment être un meilleur pilote dans l’ensemble. J’ai essayé de mieux travailler avec l’équipe, d’être un meilleur fils, d’être un meilleur ami. L’expérience aide, j’en suis sûr. J’ai le sentiment d’avoir été à mon meilleur niveau de performance."

"Nous avons connu des difficultés lors des week-ends où nous n’avions pas le bon package, mais nous en avons quand même tiré des résultats, sans être les meilleurs. Il a fallu des tours d’anthologie, des moments remarquables dans la voiture. Certaines expériences que j’ai vécues dans la voiture étaient magiques. Il y a tellement de travail en coulisses, les gars dans le garage ont été parfaits. Au final, j’ai le sentiment de pouvoir mener la voiture à un niveau inaccessible par n’importe qui d’autre."

Offrir le titre constructeurs à Mercedes

La saison 2018 n'est toutefois pas terminée. Il reste deux Grands Prix à disputer, au Brésil et à Abu Dhabi, avec un enjeu majeur : le titre des constructeurs. Ce dernier n'est en effet pas encore assuré à Mercedes, qui n'a que 55 points d'avance sur Ferrari avec 86 unités à prendre sur les deux dernières manches.

"Nous avons eu de grandes difficultés lors des deux dernières courses", souligne Hamilton, qui vient de voir s'interrompre sa série de neuf podiums consécutifs. "Le titre constructeurs est très important pour l'équipe. Je vais m'atteler à le lui offrir."

"J'avais 13 ans quand le conseil d'administration et Dieter [Zetsche, président de Mercedes] ont décidé de me faire signer. Je fais partie de l'Histoire de Mercedes, je suis vraiment fier que le nom de Hamilton soit associé pour toujours à cette marque historique." L'Anglais a en effet remporté ses cinq titres mondiaux, ses 81 pole positions et ses 71 victoires avec des moteurs à l'étoile dans le dos, d'abord chez McLaren, puis chez Mercedes en tant que tel. Des statistiques qui ne manqueront pas d'évoluer à l'avenir, alors que les records de Michael Schumacher, qui paraissaient jadis inaccessibles, semblent être à sa portée.

Article suivant
Photos - La course du Grand Prix du Mexique 2018

Article précédent

Photos - La course du Grand Prix du Mexique 2018

Article suivant

La route de Lewis Hamilton vers le 5e titre mondial

La route de Lewis Hamilton vers le 5e titre mondial
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP du Mexique
Pilotes Lewis Hamilton Boutique
Équipes Mercedes Boutique
Auteur Benjamin Vinel
Type d'article Réactions