Lewis Hamilton a encore mal au cou en Russie

Touché à la tête par la voiture de Max Verstappen à Monza, Lewis Hamilton révèle avoir encore des douleurs deux semaines plus tard.

Lewis Hamilton a encore mal au cou en Russie

Au Grand Prix d'Italie, le spectaculaire accrochage entre Lewis Hamilton et Max Verstappen avait eu une conséquence inattendue et non négligeable pour le pilote Mercedes : la roue de la Red Bull s'était brièvement posée sur sa tête.

Lire aussi :

Hamilton a immédiatement ressenti des douleurs au cou, et sa préparatrice physique Angela Cullen a revu ses plans pour rester à ses côtés afin de s'occuper de lui entre les deux Grands Prix, avec du yoga et de l'acupuncture au programme notamment. Cependant, il semble que ces douleurs soient réapparues sous l'impact des forces g subies sur l'Autodrome de Sotchi.  

"Nous avons fait beaucoup de choses la semaine dernière", commente le Britannique. "Je me sentais vraiment bien, j'ai repris l'entraînement, et je me sentais globalement bien en arrivant ici. Puis, après une journée dans la voiture, je sentais la nuque un peu raide, et je me suis réveillé avec des douleurs le matin. J'avais des douleurs hier [vendredi], et nous avons travaillé là-dessus."

"Puis à nouveau, je me suis réveillé ce matin avec un petit peu de douleur dans mes muscles. Angela travaillait là-dessus ce matin avec pour détendre les points de tension. Puis j'ai juste utilisé cette sorte de pistolet que l'on utilise pour assouplir le muscle. Mais globalement, ça va. C'est juste un peu de nervosité."

Hamilton a en tout cas connu des qualifications décevantes avec deux petits accidents en Q3, dont un dans l'entrée des stands, et la quatrième place sur la grille de départ.

"Ils ont changé mes pneus, et ont évidemment dû changer mon aileron, mais j'ai dû laisser la priorité à Valtteri [pour l'arrêt au stand de ce dernier, avant le changement d'aileron]", déplore l'Anglais. "J'ai donc passé 64 secondes dans les stands sans couvertures chauffantes, quelque chose comme ça. J'ai perdu énormément de température dans mes pneus. L'énorme différence de température entre mes pneus et ceux de Valtteri [Bottas] dans mon tour de sortie et dans mon dernier tour [chronométré] a beaucoup de sens pour moi."

"Puis il y a plein de choses, par exemple nous avons dû laisser passer certaines voitures, et je n'arrêtais pas de sortir de la trajectoire sur la partie mouillée. Ce n'était pas idéal." Hamilton se devra néanmoins de capitaliser sur le départ en fond de grille de Max Verstappen pour changement d'unité de puissance afin de reprendre la tête du championnat, cinq points séparant actuellement les deux hommes.

Propos recueillis par Luke Smith

partages
commentaires
Nouveau moteur pour Bottas, pénalisé sur la grille

Article précédent

Nouveau moteur pour Bottas, pénalisé sur la grille

Article suivant

Williams et Russell ont parié sur le sec à Sotchi

Williams et Russell ont parié sur le sec à Sotchi
Charger les commentaires