Formule 1 GP de Monaco

Hamilton et sa prolongation chez Mercedes : "On y est presque"

Lewis Hamilton a, comme Ferrari, éteint les rumeurs l'envoyant vers la Scuderia en 2024, assurant à Monaco que les discussions avançaient bien pour une prolongation de contrat chez Mercedes.

Lewis Hamilton, Mercedes-AMG

Lewis Hamilton affirme être tout proche désormais de signer un nouveau contrat chez Mercedes, ce qui mettrait fin aux spéculations les plus folles, dont celle qui l'envoyait il y a quelques jours chez Ferrari. Cet accord repousserait également une éventuelle retraite du septuple Champion du monde.

Ce jeudi à Monaco, où Frédéric Vasseur a démenti toute offre de Ferrari pour s'attacher les services du pilote britannique, Lewis Hamilton a également calmé les rumeurs venues d'Italie en évoquant l'avancée des discussions entre son entourage et son écurie. "Je pense que naturellement, quand on est en négociations contractuelles, il y a toujours des spéculations", rappelle-t-il. "En fin de compte, à moins que vous ne m'entendiez en parler, c'est tout ce qu'il y a à dire."

Contrairement aux précédentes prolongations de contrat, Lewis Hamilton ne traite plus directement avec le directeur de l'écurie Mercedes, Toto Wolff, mais a confié à son management les discussions. Une situation qu'il vit comme un réel soulagement.

"Mon équipe travaille en étroite collaboration avec Toto en coulisses", assure-t-il. "On est presque à la fin pour avoir un contrat qui soit prêt. J'ai une équipe qui se concentre là-dessus, ce qui me permet de faire mon travail. C'est une bien meilleure situation qu'auparavant, car je me souviens que j'avais l'habitude de mener les négociations seul, et c'était très stressant. Je n'ai plus à le faire."

Mercedes n'est actuellement pas en position de se battre pour le titre mondial, après une année 2022 déjà décevante, mais convaincre Lewis Hamilton n'est visiblement pas plus difficile pour autant. L'intéressé assure avoir toujours la même confiance en son écurie et en sa capacité à retrouver tôt ou tard les avant-postes.

"Je pense que ça n'a pas d'incidence, car c'est toujours une équipe capable de gagner un championnat", insiste-t-il. "C'est juste que l'on n'a pas eu la bonne voiture. Il y a eu des décisions qui ont été prises ces deux dernières années et qui n'ont pas été idéales, et on travaille pour y remédier. On a une nouvelle évolution ce week-end, l'équipe a travaillé incroyablement dur pour l'avoir, et on avait déjà décidé après Bahreïn que c'était ce qu'on allait faire."

"J'étais un peu déçu lorsque le dernier Grand Prix a été annulé, car j'étais impatient d'essayer ce nouveau package. Et si ce n'est pas le meilleur endroit en matière de piste [à Monaco] pour en récolter réellement les fruits, on pourra en faire davantage l'expérience la semaine prochaine. Comme je l'ai dit, mon équipe discute avec l'écurie [Mercedes] en coulisses, et on y est presque."

Interrogé sur d'éventuels contacts pris avec Ferrari, Lewis Hamilton s'est fendu d'un "non" catégorique.

Lire aussi :

Be part of Motorsport community

Join the conversation

Related video

Article précédent Vasseur dément toute offre de Ferrari pour recruter Hamilton
Article suivant Verstappen amer de voir Honda s'allier à Aston Martin : "C'est dommage"

Top Comments

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Sign up for free

  • Get quick access to your favorite articles

  • Manage alerts on breaking news and favorite drivers

  • Make your voice heard with article commenting.

Motorsport prime

Discover premium content
S'abonner

Edition

Suisse