Formule 1
14 août
Événement terminé
28 août
Événement terminé
04 sept.
Événement terminé
11 sept.
Événement terminé
C
GP de l'Eifel
11 oct.
Course dans
19 jours
23 oct.
Prochain événement dans
30 jours
31 oct.
Prochain événement dans
38 jours
13 nov.
Prochain événement dans
51 jours
04 déc.
Prochain événement dans
72 jours
C
GP d'Abu Dhabi
11 déc.
EL1 dans
79 jours

Finalement, Hamilton voit bien Wolff gérer la F1

partages
commentaires
Finalement, Hamilton voit bien Wolff gérer la F1
Par :

Lewis Hamilton rétracte quelque peu ses commentaires sur le besoin d'une personne neutre à la tête de la Formule 1, jugeant finalement que Toto Wolff est la personne idéale.

Lewis Hamilton a récemment fait l'éloge de Toto Wolff, un manager aux qualités multiples et inégalées selon lui, tout en précisant que la Formule 1 devrait à son avis être gérée par quelqu'un de neutre. Le pilote Mercedes dressait ainsi un contraste avec Wolff, qui dirige l'écurie de la marque à l'étoile, mais aussi Jean Todt, président de la FIA et directeur de la Scuderia Ferrari de 1994 à 2007.

Lire aussi :

Cependant, après mûre réflexion, Hamilton estime avoir mal exprimé son opinion : pour lui, Wolff est finalement l'homme de la situation malgré ses liens étroits avec Mercedes.

"Je suis un peu mitigé depuis dimanche soir [date de ses propos initiaux, ndlr]", indique le Britannique. "Je n'ai pas parlé à Toto ni à Jean, mais j'ai une très bonne relation avec Jean. Quand nous avons fait cette réunion à la FIA, il nous a accueilli avec grand enthousiasme, nous les pilotes et le GPDA, il a vraiment pris notre avis en compte. Je pense qu'il a fait un excellent travail depuis qu'il est à ce poste."

"Je suis sûr que quelqu'un d'autre devra adopter ce rôle et je me disais après la course que je ne connais personne de meilleur que Toto pour gérer un business. J'étais donc un peu mitigé car j'ai fait un commentaire mais je ne crois pas avoir exprimé exactement ce que je voulais dire."

"Ces derniers jours, je me suis dit que faire venir quelqu'un qui ne connaît pas grand-chose à la Formule 1 n'est pas forcément la bonne décision, et si l'on regarde les gens comme Toto par exemple, il a fait partie de deux écuries différentes, il a également été dans un autre business auparavant. Si l'on voyait comment cette entreprise est gérée de haut en bas, je ne sais pas comment il le fait. Je ne pourrais jamais faire son job, et il ne pourrait jamais faire le mien non plus, ce qui est une bonne chose !"

Le vainqueur Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1, fête sa victoire avec Toto Wolff, directeur exécutif de Mercedes AMG

Toto Wolff est devenu directeur exécutif de Mercedes en janvier 2013, rejoignant la structure de Brackley en provenance de Williams. Sous sa houlette, l'écurie anglo-allemande a remporté cinq titres consécutifs chez les pilotes comme chez les constructeurs, et est bien partie pour continuer sur cette lancée en 2019, ce qui ferait d'elle la première équipe à être couronnée six fois d'affilée au championnat des pilotes. Selon Hamilton, c'est en grande partie grâce à Wolff.

"Je suis fasciné par la manière dont les gens gèrent les entreprises et comment l'on recrute, comment l'on gère les ressources humaines, comment l'on met les gens au bon poste", poursuit le quintuple Champion du monde. "Je ne connais personne qui soit capable de faire un aussi bon travail que lui de ce côté-là. Je connais évidemment des gens de l'extérieur dans différentes compagnies, mais même eux, je ne pense pas qu'ils fassent un aussi bon travail que lui. Mais c'est parce que je suis au sein de l'organisation [Mercedes] et que j'en fais l'expérience personnellement."

"Je pense que Toto pourrait faire de l'excellent travail. Serait-ce mieux ? Je pense vraiment que ce serait mieux, mais ce n'est que selon mon expérience de travail dans cette organisation, que j'ai vue s'améliorer drastiquement depuis que j'ai rejoint l'équipe [début 2013 également, ndlr]."

Propos recueillis par Jonathan Noble

EL1 - Hamilton en tête, les ailerons avant pas à la fête

Article précédent

EL1 - Hamilton en tête, les ailerons avant pas à la fête

Article suivant

Hülkenberg ne s'inquiète pas du 7-1 pour Ricciardo en qualifs

Hülkenberg ne s'inquiète pas du 7-1 pour Ricciardo en qualifs
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Mercedes
Auteur Benjamin Vinel