Lewis Hamilton vainqueur d'un épique GP de Grande-Bretagne!

Felipe Nasr manque à l'appel sur la grille de départ : le Brésilien de l'équipe Sauber souffre d'une panne liée à la transmission lors de la mise en grille et doit repasser dans son garage pour une réparation rapide, avec l'espoir de partir de la pitlane. Mais le team constate une panne plus sévère que suspectée et c'est le forfait à quelques instants du départ pour le rookie.

Tous, à l'exception de Verstappen, parti en durs depuis la P13, prennent le départ en pneu medium.

 

Deux Williams en tête au premier virage, les Lotus et McLaren se percutent!

C'est un terrible départ que prennent les deux Mercedes, qui voient les deux Williams passer devant avec aisance! Au premier virage, Massa mène ainsi devant Bottas! Agressif, Hamilton reprend immédiatement Bottas dans le virage 4 et se cale en seconde position, tandis que Rosberg reste bloqué derrière le Finlandais en P4.

Les trois premiers excitants kilomètres de course sont interrompus par l'entrée en piste de la voiture de sécurité, suite à un contact entre les deux Lotus de Grosjean et Maldonado, qui emmènent avec elles…les deux McLaren, qui par effet de cascade se percutent comme des quilles de bowling…

C'est la fin de la course pour Button, Grosjean et Maldonado, tandis qu'Alonso parvient à regagner son stand et à changer son aileron avant endommagé pendant la période d'intervention du Safety Car.

 

Hamilton reperd la P2 au restart!

La course reprend au T4. Impatient, Hamilton est immédiatement à la chasse derrière Massa et se manque sur son attaque dans la dernière chicane, laissant ainsi passer Bottas. Les deux Williams sont de nouveau en tête devant les Mercedes! Après un tour lancé, Hamilton pointe P3, à 1.7s du leadership de Massa, et un souffle seulement devant Rosberg.

Avec ses pneus durs refroidis, Verstappen part dramatiquement à la faute dans les graviers et met un terme à sa course. Cinquième, Hülkenberg tient tête à Räikkönen et Kvyat. Son équipier Force India devance lui aussi une Ferrari : celle de Vettel, seulement P9. L'Allemand devient cependant vite un bouchon pour tout ce petit monde, incitant Räikkönen à anticiper son arrêt au T15 pour chausser les pneus durs et disposer d'une piste claire.

 

Williams donne des consignes radio à Bottas

Massa et Bottas évoluent dans la même demi-seconde entre le T7 et le T10, tandis que Hamilton et Rosberg recollent avec le duo de tête et demeurent à deux secondes. Williams donne la consigne radio à Bottas de ne pas attaquer Massa, qui est de son côté informé du fait que son équipier va lui laisser de l'air.

Bottas ne l'entend pas de cette oreille et se montre presque à la hauteur de son équipier à deux reprises dans Stowe. "N'attaque pas ton équipier!", répète-t-on au Finlandais, clairement plus rapide, dans la radio. Mais le team reconsidère sa position en constatant à quel point les deux Mercedes sont désormais proches. "Il faut que ce soit un dépassement très propre et que tu te détaches tout de suite", lui dit-on pour lui donner le feu vert. Attendant leur heure, Hamilton et Rosberg économisent leurs pneus avec l'espoir de réaliser l'undercut sur les deux Williams sur le premier pitstop.

Désormais autorisé à dépasser son équipier, Bottas a de quoi être frustré : ses pneus avant ont souffert dans le souffle chaud et il lui est maintenant plus difficile de se porter à la hauteur de Massa en toute sécurité. Pourtant, le N°77 est toujours clairement le plus rapide des deux pilotes Williams et pourrait jouer la victoire. Le Finlandais ne lâche pas d'une semelle son équipier jusqu'au 19ème passage, mais chaque tour qui passe rend Williams plus vulnérable à la stratégie d'attente de Mercedes.

 

Hamilton offensif dans les stands, Rosberg reste derrière les Williams

Le premier du quatuor de tête à entrer aux stands est Lewis Hamilton, dans le 19ème passage. P3, le Britannique n'accusait un retard que de 0'8s sur le leader Massa en plongeant dans la pitlane. A l'attaque, Hamilton signe un second secteur plus rapide que tout le monde d'une pleine seconde tandis que Massa et Rosberg entrent aux stands en même temps. Les deux autos sortent côte-à-côte dans la pitlane mais Massa garde la main au chausse-pied; Hamilton, en revanche, a réussi l'undercut et a pris le dessus sur la Williams!

Bottas perd gros en restant seul devant, tandis que Hamilton enchaine les meilleurs secteurs absolus. En sortant de son arrêt du 21ème tour, Bottas n'occupe plus que la 3ème place, derrière Massa. Le Finlandais est immédiatement attaqué par Rosberg, qui ne parvient pas à prendre le meilleur : au 22ème passage, l'Allemand est bloqué derrière les deux machines de Grove, tandis que le poleman Hamilton caracole enfin en tête avec les gommes dures qui iront jusqu'au bout de la course.

Ferrari réalise également une très belle opération dans les stands, se plaçant P5 et P6 avec Räikkönen et Vettel.

 

Rosberg doit jouer sa carte, la pluie menace!

Après avoir souvent été séparé de son équipier par la Ferrari de Vettel, Rosberg se trouve désormais face un gros défi pour limiter les dégâts au championnat du monde des pilotes. Dans sa position, l'Allemand concède en effet 15 unités à son grand rival.

Il faut passer les Williams, mais cela doit se faire en piste, à moins que la pluie commençant à menacer la course ne tombe et n'impose des changements de pneus. Au 30ème des 52 passages, les radios crépitent et annoncent des précipitations "assez lourdes" dans les 15 minutes à venir. Seul devant, Hamilton fait un récital et se creuse une avance de 5 secondes en quelques boucles.

Le septième abandon de la journée, celui de Carlos Sainz, impose la mise en place de la Voiture de Sécurité virtuelle. Les écarts existants (7.3s entre Hamilton et Massa) se sont donc pas affectés alors que la pluie approche des abords du circuit, mais le quatuor de tête observe un temps au tour plus lent de 4s que tous les pilotes à partir de la P5.

 

La pluie s'en mêle; Rosberg sauve sa course

La pluie commence à tomber dans le 36ème tour et donne de quoi se creuser la tête en termes de stratégies. Il y a peu à perdre pour Williams, qui peut encore jouer la victoire, tandis que Rosberg voit là l'opportunité de reprendre de précieuses positions.

Les conditions deviennent très piégeuses dans le troisième secteur. Rosberg sort large derrière Bottas et se rend compte de la difficulté à rester sur la piste. Hamilton fait également une petite incursion hors-piste sas conséquence. Alonso, Ericsson et Stevens passent aux stands pour passer les intermédiaires en dépit d'une piste sèche dans les deux premiers secteurs. Räikkönen (P6) est le premier des deux pilotes Ferrari à chausser les inters, mais la pluie a cessé de tomber et la prochaine faible averse est attendue cinq minutes plus tard.

Rosberg prend le meilleur sur Bottas dans Maggotts au T38 et se hisse sur le podium. Les temps de Räikkönen laissent penser que le choix des intermédiaires n'est pas le bon. Massa souffre sur la piste glissante et voit Rosberg revenir comme une bombe : l'Allemand vise maintenant la seconde place. Sa première attaque, au 41ème passage, sera la bonne. Les Mercedes sont enfin P1 et P2, avec 11 tours à parcourir.

 

Hamilton prend la décision de la course au T43

Rosberg poursuit sa remonté fantastique sur une piste glissante. Hamilton perd deux secondes pleines par tour sur son équipier deux boucles de suite et voit son avance fondre à moins de deux secondes. Dans la radio, le Britannique n'est pas à l'aise. "Je n'ai aucun grip!" La température des pneus de Rosberg lui permet de revenir dans l'aileron arrière de son équipier.

Hamilton prend la difficile décision de rentrer aux stands depuis la position de leader pour chausser les inters au tour 43. Rosberg demeure en piste et prend le commandement, tandis que Vettel passe aussi pour un changement. Rosberg est contraint de s'arrêter dans le tour suivant alors que les conditions empirent : Hamilton est en tête du Grand Prix avec 9 secondes d'avance!

Williams réalise un beau double pitstop dans le 45ème passage, pénalisant tout de même encore une fois Bottas. La stratégie a une nouvelle fois fait défaut : les deux autos de Grove se sont arrêtées trop tard! Vettel est passé sur le podium.

Les pilotes n'ont pour seul objectif que de rejoindre l'arrivée dans les 6 derniers passages sur piste mouillée. P10, Fernando Alonso fait pointer sa McLaren dans les points jusqu'à l'arrivée d'un GP déjà devenu un grand classique.

Formule 1 - Grand Prix de Grande-Bretagne 2015
 PiloteEcurieTempsPts
01   L. Hamilton   Mercedes 52 tours 25
02   N. Rosberg   Mercedes +10.9 18
03   S. Vettel   Ferrari +25.4 15
04   F. Massa   Williams +36.8 12
05   V. Bottas   Williams +63.1 10
06   D. Kvyat   Red Bull +63.9 8
07   N. Hülkenberg   Force India +78.7 6
08   K. Räikkönen   Ferrari + 1 tour 4
09   S. Pérez   Force India + 1 tour 2
10   F. Alonso   McLaren + 1 tour 1
11   M. Ericsson   Sauber + 1 tour  
12   R. Merhi   Manor + 3 tours  
13   W. Stevens   Manor + 3 tours  
Ab   C. Sainz   Toro Rosso    
Ab   D. Ricciardo   Red Bull    
Ab   M. Verstappen   Toro Rosso    
Ab   P. Maldonado   Lotus    
Ab   R. Grosjean   Lotus    
Ab   F. Nasr   Sauber    
Ab   J. Button   McLaren    
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP de Grande-Bretagne
Sous-évènement Course
Circuit Silverstone
Type d'article Résumé de course
Tags gp, grand prix de grande bretagne, résultats, silverstone