Formule 1
14 août
Événement terminé
28 août
Événement terminé
04 sept.
Événement terminé
11 sept.
Événement terminé
25 sept.
EL2 dans
00 Heures
:
37 Minutes
:
57 Secondes
23 oct.
Prochain événement dans
27 jours
31 oct.
Prochain événement dans
35 jours
13 nov.
Prochain événement dans
48 jours
04 déc.
Prochain événement dans
69 jours
C
GP d'Abu Dhabi
11 déc.
EL1 dans
76 jours

Hamilton : Wolff ne doit pas diriger la F1, malgré ses qualités

partages
commentaires
Hamilton : Wolff ne doit pas diriger la F1, malgré ses qualités
Par :

Lewis Hamilton ne tarit pas d'éloges sur Toto Wolff, directeur de l'écurie Mercedes, mais juge que la Formule 1 a besoin d'être dirigée par quelqu'un de plus neutre.

Le nom de Toto Wolff a été mentionné dans le paddock pour remplacer Chase Carey, actuel PDG de la Formule 1, lorsque son contrat arrivera à expiration. Lewis Hamilton, qui a récemment participé à une réunion sur l'avenir de la Formule 1 – et plus précisément sur la réglementation 2021 – au siège de la FIA à Paris, estime que Wolff serait un candidat idéal... s'il était neutre.

"Je doute que quiconque soit un meilleur manager que Toto en F1", déclare Hamilton sans détour. "Cependant, prenant du recul en tant que fan, quand on est assis dans la pièce avec les gens qui doivent prendre les décisions, en tant qu'humains – ce n'est que mon opinion – nous pouvons être biaisés."  

Lire aussi:

"Il y a Jean Todt [actuel président de la FIA, ndlr], je connais le niveau de Jean, mais le fait est qu'il a été avec l'écurie rouge pendant très longtemps. Donc quand il se réveille, s'il y a un tee-shirt rouge et un tee-shirt gris, il choisit sûrement le rouge. Vous voyez ce que je veux dire ? Tout comme quand je me lève, si je vois 44 ou le numéro 6 [celui de son ancien rival Nico Rosberg], je choisis le 44 ! Et Toto est chez Mercedes depuis si longtemps. Je ne sais pas si ces rumeurs se basent sur quelque chose de concret."

"S'il est question de management, je pense qu'il serait le meilleur, mais dans l'idéal ce serait quelqu'un de l'extérieur, qui est neutre. Même cette personne va regarder et choisir une équipe qu'elle préfère. C'est ainsi que nous sommes faits, simplement. Mais la façon dont c'est organisé, de ce que j'ai vu quand j'y étais, n'est pas bonne. Vraiment pas bonne. Ils ne vont pas aimer que je dise ça..."

Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1, fête sa pole position

Lorsqu'il lui est demandé d'en dire plus sur ce qu'il a appris lors de cette réunion parisienne, Hamilton se fait l'écho de propos récents de Max Verstappen, qui trouve la Formule 1 trop démocratique et pas assez dictatoriale.

"En fin de compte, je pense qu'en tant qu'instance dirigeante, la FIA doit prendre toutes les décisions", poursuit le Britannique. "Les écuries ne devraient pas être impliquées là-dedans, à mon avis, car elles veulent toutes servir leurs intérêts personnels. Ils ne vont pas aimer que je dise ça, mais en fin de compte, c'est naturel. Ce serait pareil si toutes les équipes de football étaient réunies dans une pièce et disaient que leur sport devait être d'une certaine manière. Elles serviraient toutes leurs intérêts personnels."

"Alors que si l'on a un groupe central de personnes intelligentes, comme la FIA, leur seule préoccupation avec Liberty est de rendre à la F1 sa grandeur. Que cela implique de recruter des gens ou non. Ils devraient avoir le pouvoir et simplement prendre les décisions. Actuellement, s'ils faisaient ça, ils n'auraient pas forcément les bonnes réponses."

Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W10

Le quintuple Champion du monde n'est en tout cas pas enchanté par ce qu'il a entendu lors de cette réunion au sujet de la réglementation 2021 : "On est là, ils parlent d'alourdir la voiture, et ça me laisse perplexe. Pourquoi rendre la voiture plus lourde ? Elle est déjà environ 130 kg plus lourde que quand je suis arrivé en F1 [743 kg contre 605 kg, pilote compris], et ce qu'ils ne savent pas, c'est que nous avons les meilleurs freins possibles, mais ils surchauffent et perdent en efficacité, donc les zones de freinage ne sont pas géniales." 

Lire aussi:

"Si l'on rajoute 30 kg à la voiture, ça ne va qu'empirer pour les freins et la voiture, et il va falloir faire davantage de lift-and-coast, d'économie de carburant, toutes ces choses-là. C'est l'effet domino. Mais maintenant que les pilotes sont là [au sein des réunions], ils vont peut-être se faire entendre."

Propos recueillis par Adam Cooper

 

Grosjean et Magnussen vont tester des réglages différents

Article précédent

Grosjean et Magnussen vont tester des réglages différents

Article suivant

Ricciardo comprend une seule des deux pénalités reçues en France

Ricciardo comprend une seule des deux pénalités reçues en France
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Lewis Hamilton
Équipes Mercedes
Auteur Benjamin Vinel