Liberty envisage des budgets plafonnés en F1

partages
commentaires
Liberty envisage des budgets plafonnés en F1
Valentin Khorounzhiy
Par : Valentin Khorounzhiy
18 déc. 2016 à 10:45

Alors que son rachat de la discipline reine devrait être effectif en début d'année 2017, Liberty Media envisagerait d'introduire une limite budgétaire pour les équipes inscrites en Formule 1.

Le géant des médias américain a récemment annoncé avoir levé près de 1,5 milliard d'euros pour finaliser le rachat de la Formule 1, mais aussi qu'il avait aussi reçu le feu vert des autorités de la concurrence en vue de cette opération.

Toutefois, ce dimanche, c'est une partie du projet de la firme qui est dévoilé dans un article du journal britannique The Telegraph, où il est indiqué que Liberty envisagerait d'introduire en F1 un plafond de dépenses, pour réduire les écarts actuels entre les équipes de constructeurs et les plus petites équipes, qui luttent souvent pour leur survie.

Une source anonyme, proche du dossier, est citée : "Ça n'a aucun sens d'avoir des équipes qui dépensent près de 400 millions de dollars [environ 385 millions d'euros]. Cet argent ne crée rien de bon pour les fans. Il est juste gaspillé en compétition technologique."

"Ça n'est pas commandé par la logique et ça crée un championnat à deux vitesses en termes de dépenses des équipes. Il devrait y avoir une opportunité pour les outsiders de gagner."

La question des budgets plafonnés n'est pas nouvelle et elle a été souvent évoquée en F1, notamment depuis que la crise financière mondiale a touché les constructeurs et fait diminuer les ressources liées par exemple au sponsoring, sans pour autant qu'une limite ne soit concrètement mise en place malgré certaines promesses.

Ainsi, en 2009, un plafond de 40 millions de livres, un peu moins de 50 millions d'euros au taux de change actuel, avait été prévu puis abandonné sous la menace de voir certaines écuries, dont Ferrari et Red Bull, quitter la discipline. En vue de 2015, la possibilité d'une limite avait de nouveau été mise sur la table mais écartée par le Groupe Stratégique, ce dernier estimant qu'il était impossible de faire respecter une telle mesure.

Reste que des solutions plus à la marge ont été mises en place et se sont développées, notamment sur le plan réglementaire, puisqu'un certain nombre d'éléments des monoplaces sont standardisés et/ou grandement limités, mais aussi car il est possible pour une écurie de fournir à d'autres des pièces, ce qui diminue les coûts pour les deux parties.

The Telegraph indique aussi que Liberty a bien conscience du fait qu'il faudra négocier avec les équipes pour que ce projet soit mis en place. Une source de l'entreprise déclare : "La chose la plus importante que nous devons changer est la culture. Actuellement, personne ne fait confiance à personne."

Prochain article Formule 1
Hamilton - "J'ai compris où étaient mes faiblesses"

Previous article

Hamilton - "J'ai compris où étaient mes faiblesses"

Next article

Grosjean s'impose au Trophée Andros

Grosjean s'impose au Trophée Andros

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Valentin Khorounzhiy
Type d'article Actualités