Formule 1
02 avr.
-
05 avr.
Événement terminé
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
EL1 dans
111 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
118 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
EL1 dans
167 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
EL1 dans
181 jours

La F1 dispose désormais de 1,4 milliard de dollars en cash

partages
commentaires
La F1 dispose désormais de 1,4 milliard de dollars en cash
Par :
Co-auteur: Fabien Gaillard
24 avr. 2020 à 07:30

Liberty Media a réalisé une "réattribution" de ses actifs entre ses différentes compagnies afin, notamment, de donner plus de liquidités à la Formule 1 alors que la crise liée à la pandémie de COVID-19 se poursuit.

Une série complexe d'opérations a eu lieu entre FWON, la compagnie-mère de la Formule 1, et sa division sœur SiriusXM. Le changement principal est que l'entreprise de promotion de concerts Live Nation, qui se trouvait aux côtés de la F1 sous l'égide de FWON, a été déplacée pour rejoindre le réseau radio Liberty SiriusXM.

Tout en offrant à la F1 plus de cash, l'opération permet, en répartissant les risques, de protéger la discipline et Live Nation qui sont grandement exposés à la crise à un moment où la plupart des événements publics ont été interdits depuis plusieurs semaines dans le monde entier, en raison de la pandémie de COVID-19. C'est aussi une décision logique de regrouper les activités musicales, que ce soit radio ou concerts, sous la même bannière, alors que le rassemblement de la Formule 1 et des activités de concerts était remis en question par certains investisseurs.

Lire aussi :

Au total, 1,5 milliard de dollars de valeur d'actifs ont été transférés du F1 Group vers Liberty SiriusXM, soit un compromis entre 2,8 milliards de dollars d'actifs et 1,3 milliard de dollars de passifs. Ce mouvement est compensé par le transfert de 1,5 milliard de dollars de valeur nette des actifs de Liberty SiriusXM vers le F1 Group – comprenant un paiement en cash de 1,4 milliard de dollars, dont la moitié est décrite comme un prêt intergroupe.

Pour justifier le changement, Liberty Media a indiqué qu'il "crée des actions FWON 'pure play' [c'est-à-dire pour une entreprise exerçant dans un secteur d'activité unique] liées à l'activité de la F1", "renforce le bilan de FWON [Holdco], fournit des liquidités potentielles pour la F1 en cas de report continu de la saison, y compris pour préserver la santé de l'écosystème" et "réduit l'exposition potentielle aux événements publics". Peut-être plus intéressant encore, Liberty a ajouté que l'injection de liquidités en F1 offrait également la possibilité d'acheter des entreprises qui souffriraient durant la crise liée au COVID-19, notant que cette manne "fournit une puissance de feu pour des investissements opportunistes à un moment où les liquidités sont précieuses".

Lire aussi :

S'exprimant sur les changements effectués, le président et PDG de Liberty Media, Greg Maffei, a affirmé qu'il s'agissait du meilleur moyen d'injecter du cash en Formule 1. "Nous avons examiné une série d'opportunités pour voir comment la F1 pourrait disposer de liquidités supplémentaires", a-t-il déclaré lors d'un entretien avec des analystes de Wall Street. "Y compris la vente potentielle d'une participation à d'autres, y compris la mobilisation de capitaux sous d'autres formes. Et nous avons estimé qu'il s'agissait de la plus efficace."

Maffei a également confirmé que la F1 serait désormais en position de racheter des entreprises en difficulté même s'il n'est pas rentré dans les détails des compagnies qui pourraient être dans le viseur de Liberty. "Je ne vais certainement pas discuter des acquisitions qui sont une cible particulière. Mais il y a des événements en direct, en particulier autour des sports automobiles, qui pourraient être intéressants."

"Mais il y en a, en particulier autour d'autres types de sports, qui pourraient être attractifs et synergiques. Je pense que beaucoup d'autres entreprises n'auront pas cette flexibilité, ni dans la force de leur activité opérationnelle, ni dans la force du bilan que FWON a désormais. Nous serons judicieux et réfléchis. Nous pensons que nous avons un grand atout avec la F1, nous ne voulons clairement pas le diluer, mais nous serons judicieux et réfléchis concernant ce qui sera intéressant à ajouter, sur ce qui serait synergique et sur ce qui tirerait parti de notre force."

Article suivant
McLaren répond à Ferrari : les arguments "ne tiennent pas"

Article précédent

McLaren répond à Ferrari : les arguments "ne tiennent pas"

Article suivant

La FIA peut désormais modifier le règlement F1 plus facilement

La FIA peut désormais modifier le règlement F1 plus facilement
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Adam Cooper