Formule 1
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé

Liberty Media annonce être en phase avec ses objectifs 2019

partages
commentaires
Liberty Media annonce être en phase avec ses objectifs 2019
Par :
12 nov. 2019 à 17:35

La Formule 1, via l'entreprise Formula One Group, est sur le point d'atteindre ses objectifs financiers pour 2019, en dépit d'une chute des revenus lors du troisième trimestre.

Liberty Media a racheté la Formule 1 il y a deux ans et souhaite faire de Formula One Group, la société-mère dans laquelle opère la discipline, une entreprise pérenne et profitable. Greg Maffei, le PDG de Liberty, a révélé que ces objectifs étaient enfin sur le point d'être atteints, après avoir enregistré des pertes nettes la saison dernière.

"La Formule 1 continue de montrer une belle dynamique et elle est en passe de remplir ses objectifs 2019, bénéficiant des fondations bâties ces deux dernières années", a déclaré Maffei. La baisse des revenus, passés de 647 à 633 millions de dollars lors du troisième trimestre, a été constatée sur les principales sources que sont les taxes promoteur, la diffusion et les sponsors, qui sont passé de 560 à 553 millions de dollars, tandis que ce qui est qualifié "d'autres revenus" a chuté de sept millions pour atteindre 80 millions de dollars.

Cependant, c'est la baisse des coûts d'exploitation qui a permis une légère progression des revenus opérationnels, passés de 31 à 32 millions de dollars cette année. Mais l'EBITDA, ce qui qualifie les revenus avant soustraction des intérêts, impôts, dotation ou encore provisions, a légèrement chuté, passant de 156 à 154 millions de dollars. Mais Liberty a toutefois rappelé que l'évolution de ces revenus dépend notamment du nombre de courses au calendrier durant ce trimestre, de la périodicité de paiement des équipes, et a confirmé qu'une course avait négocié un de ses contrats à la baisse.

Lire aussi :

"Les revenus des promoteurs ont baissé, à cause d'une course en moins organisée durant le troisième trimestre de 2019, et de l'impact des termes du renouvellement d'un contrat", a expliqué Liberty Media dans son bilan. "Les revenus liés à la diffusion ont augmenté grâce à l'augmentation de taux contractuels, en partie limités par les revenus proportionnels plus faibles durant ce trimestre (7 des 21 courses ont eu lieu durant le troisième trimestre de 2019, par rapport aux 8/21 durant le troisième trimestre 2018)."

"La publicité et les revenus de sponsoring ont augmenté grâce à de nouveaux accords commerciaux. Les autres revenus de la F1 ont diminué durant le troisième trimestre, essentiellement par rapport au fait qu'une course en moins s'est tenue durant [la période], et à cause de taxes de production télé dans la même période l'année précédente."

Mais Liberty se veut positif face à un bilan qui devrait être le meilleur affiché depuis la reprise de la F1 : "Les revenus opérationnels et l'EBITDA ajusté ont augmenté durant le troisième trimestre car la baisse des revenus a été compensée par les coûts réduits. Les revenus liés aux équipes étaient plus bas durant ce trimestre puisque ces paiements se font au prorata [du nombre de courses] durant la saison, et les autres coûts étaient plus bas du fait de la course en moins, ce qui a mené à une baisse des taxes de la FIA, de la pub et du sponsoring, ainsi que d'autres coûts basés sur la tenue des événements. Les dépenses générales et administratives étaient relativement stables durant ce trimestre."

Article suivant
F1: les horaires TV sur RSI, Sky et Canal+ du GP du Brésil

Article précédent

F1: les horaires TV sur RSI, Sky et Canal+ du GP du Brésil

Article suivant

Palmarès : tous les vainqueurs du GP du Brésil depuis 1973

Palmarès : tous les vainqueurs du GP du Brésil depuis 1973
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Emmanuel Touzot