Licenciements - Caterham dénonce une calomnie

Caterham a finalement rompu le silence

Caterham a finalement rompu le silence. Au lendemain d’un

communiqué cinglant diffusé par un groupe d’ancien employés

, licenciés peu de temps après le rachat de l’équipe, le team de Leafield a tenu à apporter sa version des faits. La position de l’écurie est ferme : elle accuse ces personnes de nuire gravement à son image. La bataille judiciaire ne fait que commencer.

« Caterham F1 Team a lu avec une grande inquiétude des articles récents concernant un groupe d’individus qui réclament un licenciement abusif de l’équipe de F1 après sa prise en mains par de nouveaux propriétaires », explique l’équipe, avant d’utiliser des termes plus durs. « L’équipe entame une action en justice contre les parties représentant les individus concernés, et chaque personne impliquée, afin d’obtenir réparation pour les dommages subis par l’équipe en raison de la déformation grossière des faits. »

Caterham F1 justifie son courroux en affirmant que les personnes licenciées n’étaient pas directement salariées de l’équipe, mais d’une compagnie sous-traitante qui travaille pour elle. « De plus, l’équipe a lu des plaintes selon lesquelles son staff n’avait pas été payé en juillet, ce qui est une nouvelle fois absolument faux », ajoute le communiqué.

Dans cette posture officielle, Caterham n’oublie pas de préciser que cette affaire n’entravera en rien l’objectif « de terminer à la dixième place du Championnat du Monde en 2014 et de préparer la campagne 2015, et au-delà ».

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités