Après le tâtonnement, les limites de piste ajustées à Losail

La FIA a ajusté la manière dont seront surveillées les limites de piste pour la suite du Grand Prix du Qatar, à Losail.

Après le tâtonnement, les limites de piste ajustées à Losail

Après une première journée qui a permis d'observer, la FIA a modifié l'approche concernant les limites de piste pour la suite du Grand Prix du Qatar. Les deux premières séances d'essais libres étaient nécessaires pour comprendre comment agir en la matière et, après les discussions qui ont eu lieu vendredi soir lors du briefing des pilotes, Michael Masi a modifié la liste des virages où la surveillance sera accrue à partir des EL3.

Jeudi, dans ses notes habituelles envoyées aux concurrents avant un week-end de Grand Prix, le directeur de course avait placé les virages 4, 12, 13, 14 et 16 dans le viseur, avec des limites de piste jugées grâce à des capteurs. Toutefois, lors de la première séance d'essais libres, aucun chrono n'a été annulé pour aucun pilote car la FIA a fait le choix de les laisser découvrir librement le circuit tout en étudiant de plus près les éventuels problèmes à anticiper.

Avant les EL2, des notes mises à jour ont purement et simplement fait disparaître les références aux virages précédemment cités. À la place y était mentionnée l'idée générale selon laquelle les limites de piste étaient matérialisées par les vibreurs et non plus par la ligne blanche : "Pour éviter tout doute, il sera jugé que les pilotes ont quitté la piste à la sortie d'un virage si aucune partie de la voiture ne reste en contact avec le vibreur violet et blanc".

Cette nouvelle règle s'appliquait en revanche à la totalité des virages, et non plus à certains en particulier. Ainsi, lors des EL2, des chronos ont été supprimés dans trois virages : le 2 (George Russell, Daniel Ricciardo et Lando Norris), le 7 (Valtteri Bottas à deux reprises, Fernando Alonso à deux reprises, et Charles Leclerc), le 8 (Charles Leclerc) et le 16 (Lance Stroll).

Après le briefing des pilotes, la direction de course a de nouveau modifié la surveillance des limites de piste en précisant à nouveau une liste précise de virages. Ainsi, les virages 2, 7 et 16 seront scrutés de très près à partir de ce samedi.

"Comme il s'agit d'un nouveau circuit, nous avons toujours eu l'intention d'adopter une approche d'apprentissage lors des séances d'essais libres", explique à Motorsport.com un porte-parole de la FIA. "Nous sommes arrivés avec un point de vue basé sur les simulations et nous avons fait une évaluation lors des EL1. Sur cette base, nous avons apporté quelques modifications aux notes [du directeur de course] en EL2, ce qui nous a permis d'en savoir plus, et les discussions lors du briefing des pilotes ont donné lieu aux notes mises à jour publiées hier soir."

"Nous comprenons que, de l'extérieur, cela puisse paraître difficile à suivre, mais sommes intimement convaincus que ce processus nous offre le meilleur cadre possible pour faire respecter efficacement les limites de piste lors des qualifications et de la course."

Propos recueillis par Adam Cooper

Lire aussi :

partages
commentaires
Comment expliquer les réparations à répétition chez Red Bull ?
Article précédent

Comment expliquer les réparations à répétition chez Red Bull ?

Article suivant

Pourquoi les "marqueurs témoins" de Mercedes font douter Red Bull

Pourquoi les "marqueurs témoins" de Mercedes font douter Red Bull
Charger les commentaires