Limites de piste : Verstappen veut discuter et clarifier avec la FIA

Max Verstappen veut des discussions avec la direction de course à Imola, pour clarifier définitivement le sujet des limites de piste après l'imbroglio du Grand Prix de Bahreïn.

Limites de piste : Verstappen veut discuter et clarifier avec la FIA

Déplorant une gestion "bordélique" des limites de piste à Bahreïn il y a trois semaines, Max Verstappen espère que le sujet sera rapidement mis sur la table des discussions avec la FIA afin d'obtenir des réponses et des recommandations claires pour les prochains Grands Prix. Le respect des limites de piste et la manière dont celles-ci ont été régies par la direction de course ont provoqué des incompréhensions quasi unanimes de la part des pilotes ainsi que des directeurs des équipes chez Mercedes et Red Bull Racing. Ces derniers ont d'ailleurs appelé à une clarification et à une simplification.

Lire aussi :

Sur le tracé de Sakhir, le virage 4 avait attiré l'attention d'abord par la manière dont Lewis Hamilton dépassait les limites de la piste à répétition sans être inquiété, puis lors du dépassement réalisé par Verstappen sur le Britannique pour la tête de course, là aussi en allant au-delà des limites. Le pilote Red Bull avait rendu sa place au futur vainqueur pour ne pas risquer une pénalité évidente. Si les deux cas de figure sont à dissocier, la confusion est surtout venue de la manière dont la surveillance des limites de piste a semblé changer en milieu de course, notamment lorsque Red Bull s'est interrogé auprès de la direction de course quant aux abus successifs de Hamilton.

"Les choses peuvent être facilement résolues si l'on met un mur ou du gravier, ça aiderait énormément", estime aujourd'hui Verstappen, interrogé sur la question à Imola. "En qualifications, nous devions rester sur le vibreur, donc c'est aussi ce que je faisais en course, pour être propre. Après, j'ai entendu que Lewis passait plus large, donc je l'ai fait pendant deux tours, mais ensuite je n'ai plus été autorisé à le faire."

"Je ne crois pas que l'on devrait pouvoir changer ça pendant la course. Le fait que l'on puisse passer large ou pas. Je peux évidemment comprendre que mon dépassement à l'extérieur des limites de piste ne soit pas autorisé, donc c'est bon. Mais si l'on ne peut pas tirer un avantage en passant large pour doubler, pourquoi est-on autorisé à le faire si l'on est seul ? Je pense que c'est ça qui n'est pas correct."

Malgré les affirmations concordantes de Christian Horner et Toto Wolff, tous les deux affirmant que leur muret des stands avait échangé avec la direction de course avant que les limites de piste du virage 4 ne soient davantage contrôlées, la FIA a toujours nié avoir changé la règle en cours de Grand Prix. Une réponse qui ne satisfait pas Max Verstappen, enclin à obtenir une clarification définitive vendredi soir, lors du traditionnel briefing des pilotes à Imola.

"Nous en discuterons avec les pilotes ainsi qu'avec Michael [Masi, directeur de course], et nous verrons ce qui en ressort", assure le Néerlandais. "Je pense que c'était un peu bordélique pendant la course. Je crois qu'avant ça, tout était très strict, et c'était bien dans la manière de le gérer. Mais en course, je crois que pendant 30 tours ou quelque chose comme ça, Lewis est passé large, et on gagne du temps à cet endroit. J'ai essayé de le faire pendant deux tours, puis ils m'ont dit de ne pas le faire, donc c'est un peu bizarre. Concernant mon dépassement, c'est totalement compréhensible."

partages
commentaires
Ocon : "Je veux être écouté autant qu'Alonso" chez Alpine

Article précédent

Ocon : "Je veux être écouté autant qu'Alonso" chez Alpine

Article suivant

Imola, Portimão et Djeddah au menu de F1 2021 !

Imola, Portimão et Djeddah au menu de F1 2021 !
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Émilie-Romagne
Catégorie Jeudi
Lieu Imola
Pilotes Max Verstappen
Équipes Red Bull Racing
Auteur Basile Davoine