Formule 1
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
16 jours

Londres étudie les options pour accueillir un GP

partages
commentaires
Londres étudie les options pour accueillir un GP
Par :
19 déc. 2018 à 14:55

La perspective de voir un Grand Prix se dérouler à Londres reprend du souffle, le maire de la ville estimant qu'un tel projet pourrait être viable.

L'idée d'un Grand Prix organisé dans les rues de la capitale anglaise est dans les tuyaux depuis des années, sans jamais avoir vu le jour, mais c'est une option que Liberty Media continue d'étudier. D'autant plus depuis que l'avenir du Grand Prix de Grande-Bretagne est incertain, suite à l'activation d'une clause par le Circuit de Silverstone, qui verra son contrat actuel prendre fin plus tôt que prévu, fin 2019. 

Que ce soit à Silverstone ou ailleurs, la Formule 1 veut absolument conserver une épreuve au Royaume-Uni, un marché clé et historique pour la catégorie reine. L'hypothèse d'un Grand Prix à Londres est alléchante, et malgré le défi logistique immense que cela représenterait, le maire de la ville, Sadiq Khan est le premier à considérer le projet comme étant réaliste. 

"Londres est toujours ouvert à accueillir les plus grands événements sportifs du monde, de la finale de l'Euro 2020 à la NFL, en passant par la Coupe du monde de Cricket ou la Major League de Baseball", rappelle un porte-parole de la mairie londonienne. "Le maire pense qu'il devrait être possible d'organiser une course dans Londres à l'avenir, et il a demandé à son équipe d'étudier les options avec la F1."

Lire aussi :

Sous l'impulsion de Liberty Media, la Formule 1 cherche à organiser davantage de courses urbaines, et ce sera notamment le cas avec l'arrivée au calendrier 2020 du Grand Prix du Vietnam, organisé à Hanoï. Directeur général de la F1, Ross Brawn estime lui aussi qu'un Grand Prix à Londres aurait du sens, mais pas dans le centre-ville. 

"En raison de l'activité de la F1 sur un minimum d'une semaine, les perturbations que cela causerait dans le centre de Londres seraient je pense inacceptables", explique-t-il dans les colonnes du journal Evening Standard. "Je ne crois pas que les Londoniens doivent vraiment s'inquiéter de nous voir prendre possession du centre de Londres pendant une semaine. Mais il y a des choses qui sont explorées dans la périphérie de la ville, pas directement dans le centre de Londres, mais dans le Grand Londres."

En 2017, la Formule 1 avait posé ses roues au cœur de la ville pour une démonstration qui avait ravi les fans. Cette volonté d'amener la catégorie reine dans la capitale n'est toutefois pas forcément incompatible avec la sauvegarde d'une épreuve à Silverstone, pour laquelle les négociations sont en cours. 

"Nous aimerions voir Londres compléter Silverstone, pas le remplacer", assure Brawn. "Nous pourrions trouver des manières de faire marcher ça pour les deux parties. Londres est une ville emblématique, avec une histoire énorme pour le sport, et il y a un grand enthousiasme."

Article suivant
Force India a résisté à l'implosion interne avant son rachat

Article précédent

Force India a résisté à l'implosion interne avant son rachat

Article suivant

Brawn : Leclerc ne sera pas aussi "accommodant" que Räikkönen

Brawn : Leclerc ne sera pas aussi "accommodant" que Räikkönen
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Basile Davoine