L’opportunité manquée douloureuse de Sainz à Singapour

Qualifié à une très prometteuse sixième position, Carlos Sainz a rapidement vu sa course être compromise.

L’opportunité manquée douloureuse de Sainz à Singapour
Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso STR11
Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso STR11
Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso avec Tabatha Valles, attachée de presse Scuderia Toro Rosso
Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso STR11 et Esteban Ocon, Manor Racing MRT05 en lutte pour une position
Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso
Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso STR11
Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso
Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso STR11
Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso STR11 et Esteban Ocon, Manor Racing MRT05 en lutte pour une position

Très bien placé sur la grille de ce qui devrait être le dernier Grand Prix véritablement favorable à la Toro Rosso STR11, sur le tracé urbain de Marina Bay, l’Espagnol a pris un bon envol mais a été une des victimes du mauvais départ de Max Verstappen et de la tentative de dépassement de Nico Hülkenberg.

Suite au contact avec la Force India de l’Allemand, la voiture n°55 pouvait encore rouler à un bon rythme, mais un déflecteur vertical en partie détaché et qui menaçait de se décrocher à tout moment a obligé la direction de course à brandir le drapeau noir à disque orange, synonyme de passage obligatoire par les stands pour régler le problème.

En rentrant dès le septième tour et en décidant de changer de pneus, la stratégie de Sainz a été totalement chamboulée. Plus tard pendant l’épreuve, un problème de MGU-K lui a fait perdre de la puissance et il a terminé la course au 14e rang.

"C’était une grosse opportunité", a expliqué Sainz à Motorsport.com. "Quand on a une si bonne voiture, un bon week-end de course, quand tout se passe à la perfection, tout perdre le jour de la course est une grande douleur pour nous, parce que nous étions en lice pour un très bon résultat. Mais nous ne baissons pas les bras, et nous allons essayer de nous battre."

Pour le fils du Champion de rallye, l’accident du départ est le résultat du mauvais départ de Verstappen. "Évidemment, Max a eu un mauvais départ, et j’ai perdu la dynamique en essayant de l’éviter. Ensuite Fernando [Alonso], Kvyat et tout le monde a essayé de passer au même moment et cinq de front c’est difficile. Nous avons perdu quelques dixièmes de performance, mais même avec ces dégâts j’étais gonflé à bloc pour revenir."

"Nous avons survécu à l’incident mais nous nous sommes arrêtés très tôt, ça allait toujours conditionner notre stratégie et notre course. Mais quand même, même après l’arrêt précoce, nous avons réussi à remonter le trafic, nous avons réussi à avoir un bon rythme avec les supertendres. Ensuite, nous avons dû ravitailler au 26e tour pour des tendres, et pour aller à la fin."

"Mais nous avons perdu le ‘K’ et nous avons dû faire avec 600 chevaux pour le reste de la course. Cela particulièrement, encore plus que le départ, a été un peu un désastre. J’étais toujours gonflé à bloc, à essayer de remonter le trafic, en essayant de faire ma course, mais quand le moteur a lâché, pas de lutte, on ne peut rien faire d’autre."

Le prochain circuit visité par le cirque de la F1 est celui de Sepang, en Malaisie. Un tracé taillé pour le châssis de la STR11 mais pas pour son moteur Ferrari 2015 qui risque de souffrir à nouveau dans les longues pleines charges de la piste malaisienne.

"Le problème sera le déficit en ligne droite, ces deux longues lignes droites ne vont clairement pas être bonnes pour nous. Mais nous ne pouvons pas laisser cela nous abattre, nous devons toujours nous battre comme si nous étions au début de l’année."

partages
commentaires
Stroll s'acclimate à la F1 dans une Williams 2014
Article précédent

Stroll s'acclimate à la F1 dans une Williams 2014

Article suivant

Haas ne fera pas taire Grosjean à la radio

Haas ne fera pas taire Grosjean à la radio
Charger les commentaires