Lotus annonce un nouveau nez sur la E22 pour la Chine

Après trois premiers Grand Prix plus que jamais difficiles, Lotus est toujours à la recherche de ses premiers points cette saison

Après trois premiers Grand Prix plus que jamais difficiles, Lotus est toujours à la recherche de ses premiers points cette saison. L'écurie d'Enstone misait beaucoup sur les essais privés de Bahreïn qui se sont déroulés cette semaine, mais le temps de piste de la E22 a une nouvelle fois été réduit en raison de problèmes rencontrés avec l'unité de puissance Renault.

Néanmoins, Nick Chester constate les progrès constants de la monoplace depuis la première course en Australie, qui faisait suite à une intersaison chaotique et à une préparation tronquée.

"Notre écart de rythme en course avec Williams et McLaren est désormais d'une demi-seconde, alors que c'était plus d'une seconde à Sepang, donc nous avons fait de bons progrès", estime le directeur technique après Bahreïn. "Nous sommes à peu près au niveau de Toro Rosso pour le moment. Ce n'est pas là où nous voulons être, mais nous sommes à la limite des points."

Parmi les plus grands défauts de la E22, il y a la différence trop importante entre le rythme de qualifications et le rythme de course.

"Notre rythme de qualifications n'est pas au même niveau que notre rythme de course", reconnait Chester. "Nous avons fait quelques progrès à Bahreïn, en étant plus rapide à chaque séance."

La semaine prochaine à Shanghai, l'équipe apportera des évolutions notables sur la monoplace, principalement du point de vue aérodynamique, avant de franchir une étape plus importante lors du retour en Europe.

"Nous avons beaucoup de pièces aéro que nous voulons évaluer sur la E22, notamment une évolution de notre nez. Il faut s'attendre à voir quelques améliorations sur la carrosserie en Chine et ensuite une plus grosse mise à jour à Barcelone."

Il faudra patienter encore quelques jours pour découvrir les modifications apportées à ce nouveau nez. Déjà à Bahreïn la semaine dernière, Lotus avait apporté des modifications notables sous le fameux double-museau asymétrique.

Comme l'expliquait ToileF1 durant l'intersaison

, la solution adoptée par l'écurie pose de gros problèmes et engendre des turbulences. Reste à savoir à quoi ressemblera ce nouveau nez à Shanghai...

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes McLaren , Toro Rosso , Williams
Type d'article Actualités