Lotus assume les risques extra sportifs pris par ses pilotes

Si certains imaginaient que Lotus retiendrait toutes les leçons du passé, c'est raté !Il y a un domaine dans lequel l'équipe d'Enstone n'a aucunement l'intention de changer son fusil d'épaule : la liberté de ses pilotes

Si certains imaginaient que Lotus retiendrait toutes les leçons du passé, c'est raté !

Il y a un domaine dans lequel l'équipe d'Enstone n'a aucunement l'intention de changer son fusil d'épaule : la liberté de ses pilotes.

En février dernier, l'équipe avait pourtant perdu gros lorsque Robert Kubica avait été victime d'un terrible accident en rallye. Depuis, le Polonais n'a toujours pas repris le volant d'une monoplace et poursuit sa lente convalescence.

Il y a deux semaines, l'équipe a engagé Kimi Räikkönen, et malgré les enjeux financiers qui entourent un tel contrat, aucune précaution différente de d'habitude n'a été prise. Dany Bahar, CEO du Groupe Lotus et principal commanditaire de l'écurie Lotus, assume cependant le choix de ne pas brider les pilotes et de les laisser vivre leurs passions en dehors des Grands Prix.

"Cela fait partie de notre travail de faire des choses qui sont risquées. Nous le faisons commercialement et collectivement, Kimi le fait dans sa vie personnelle. Kimi est Kimi et ce sera difficile de changer sa manière de vivre," a tempéré Bahar dans des propos relayés par l'agence de presse Reuters.

Pourtant, on imagine que du côté d'Enstone et d’Éric Boullier, on a dû avoir quelques sueurs froides en apprenant que le Finlandais s'était blessé au poignet lors d'une chute en motoneige. Finalement, rien de sérieux mais une belle frayeur pour tout le monde.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Kimi Räikkönen , Robert Kubica
Type d'article Actualités