Lotus - Avec de l'argent, nous serions en troisième place du championnat

Petit Poucet face aux grandes équipes en termes de budget et avec de nombreuses dettes à éponger, Lotus estime qu'un package 2015 développé aurait fait évoluer le team bien plus haut.

L'équipe Lotus a signé une grande performance en emmenant Romain Grosjean jusqu'à la troisième marche du podium, ce dimanche, sur le tracé belge de Spa-Francorchamps.

Alors que le team est rongé par les difficultés financières, au point, selon nos informations, de maintenir le salaire de Grosjean à un strict minima et de laisser le pilote tenter de se rémunérer avec un espace personnel sur l'auto, le podium de Spa apporte un brin d'espoir pour un team qui se voit comme un bel investissement pour un retour de Renault en F1 en tant qu'équipe d'usine.

"J'ai entendu pareil avant la course mais j'ai voulu me concentrer sur la course", confirme Permane, qui en nie pas le fait que Renault repousse encore un peu sa décision concernant son implication future en F1, et que l'avenir de Lotus dépend grandement de la décision en question. "Ce n'est pas en mon pouvoir".

 

 

Toujours des craintes pour la fin de saison

Les difficultés rencontrées avec les représentants légaux de Charles Pic, qui demande 800'000€ de d'arriérés, font encore pendre une Epée de Damoclès au-dessus de la tête du team d'Enstone avant le GP d'Italie.

"Espérons que cela se résoudra d'ici la semaine prochaine et que nous pourrons aller à Monza", souffle Permane sur Sky Sports. "Nous travaillons d'arrache-pied et avons une très bonne relation avec Mercedes. Mais être une écurie d'usine serait fantastique, tout comme obtenir des titres comme en 2005 et en 2006 avec Renault"!

 

En troisième place avec des liquidités?

Les ressources fortement limitées du team ne permettent pas réellement de suivre le rythme des grandes équipes. Ce weekend, Lotus avait simplement amené un nouvel aileron avant, posé sur l'auto de Jolyon Palmer en Essais Libres 1.

"Nous ne développons pas vraiment; nous avons apporté un nouvel aileron avant ici, mais c'est à peu près tout ce que nous avons fait".

Avec des liquidités, Lotus devrait se trouver bien plus haut au championnat, estime Permane. "La troisième place aurait dû être facile, nous aurions dû faire bien mieux cette saison. Les propriétaires ont investi beaucoup d'argent pour nous permettre de continuer à courir. Nous sommes unis ; nous sommes une bonne écurie".

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP de Belgique
Sous-évènement Course
Circuit Spa-Francorchamps
Pilotes Romain Grosjean
Équipes Lotus F1
Type d'article Actualités
Tags avenir, budget, crise, lotus, permane