Lotus E23 - Des suspensions plus adaptées

La Lotus E23 a été dévoilée par surprise, ce matin, par l'écurie d'Enstone

La Lotus E23 a été dévoilée par surprise, ce matin, par l'écurie d'Enstone. Après une véritable descente aux enfers en 2014, avec seulement 10 points marqués contre 315 la saison précédente, les noir et or ont bien l'intention de remonter la pente cette année.

Pour eux, pas de doute : la E23 représente l'arme qui leur permettra de remonter dans la hiérarchie. Ce, grâce à une unité de puissance considérée comme plus performante, celle de Mercedes, mais aussi à un châssis plus sophistiqué.

"La E23 Hybrid représente une nouvelle ère pour Lotus F1 Team et pas seulement du fait de l'utilisation des unités de puissance Mercedes-Benz ; c'est également le fruit d'un hiver très chargé en coulisses", souligne Matthew Carter, PDG de Lotus F1. "Des améliorations dans nos départements de design, d'aérodynamique et de simulation ont tous contribué au développement d'une voiture qui est un grand pas en avant".

"En tant qu'équipe, nous sommes confiants quant à la capacité de la voiture, couplée à des recrutements au sein de l'équipe de course, à faire un immense pas en avant, et nous débordons d'optimisme à l'aube de la saison. Il est temps d'oublier la déception de la saison dernière et de tirer les bénéfices de douze mois de dur labeur ; nous sommes prêts à revenir à notre place légitime au sommet de ce sport".

Parmi les améliorations apportées au châssis, les suspensions tiennent une place prépondérante. En effet, la E22 avait été conçue et construite autour des suspensions interconnectées entre l'avant et l'arrière, un système qui avait été banni à la mi-saison 2014. Lotus, déjà en difficulté en début de saison, n'avait marqué que deux petits points par la suite.

"En termes de suspensions, nous avons reçu un sacré coup l'an dernier lors que la suspension interconnectée a été bannie à la mi-saison", rappelle Nick Chester, directeur technique. "Le design des suspensions de la E23 est spécifique aux nouvelles réglementations, donc nous n'essayons pas de mettre à jour un système qui était prévu pour un fonctionnement différent".

"Nous avons beaucoup appris dans de nombreux domaines de la voiture en 2014, et nous avons appliqué beaucoup de leçons. Nous savons que nous avons fait un grand pas en avant. Nous ne saurons pas comment notre voiture se situe par rapport aux autres avant le premier Grand Prix, mais nous nous attendons clairement à être plus compétitifs que l'an dernier", conclut-il.

L'optimisme est donc de mise chez Lotus ; la E23 mènera-t-elle Romain Grosjean et Pastor Maldonado vers un retour sur le podium ?

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Matthew Carter , Pastor Maldonado , Romain Grosjean
Équipes Mercedes , Lotus F1
Type d'article Actualités