Lotus E23 - "Les pilotes approchent plus facilement la limite"

Le Directeur Technique de Lotus, Nick Chester, affirme que son équipe a effectué un grand pas en avant dans la conception de l'E23, grâce au nouveau contrat moteur avec Mercedes, mais pas seulement

Le Directeur Technique de Lotus, Nick Chester, affirme que son équipe a effectué un grand pas en avant dans la conception de l'E23, grâce au nouveau contrat moteur avec Mercedes, mais pas seulement.

"L'unité de puissance Mercedes représente un énorme pas en avant pour nous," déclare Chester. "Mais c'est également le cas du châssis, nos pilotes approchent plus facilement la limite car l'E23 est plus stable et plus prévisible."

"Les essais hivernaux nous ont entre autres servis à explorer la géométrie de la suspension, qui a beaucoup d'influence sur l'équilibre de la voiture, surtout au milieu des virages lents. Notre package est moins sensible, bien plus stable et c'est forcément beaucoup plus facile d'en extraire de la performance. L'E23 est bien plus compétitive que sa devancière."

Lotus n'a utilisé qu'un seul moteur durant les essais

2015 marque une date importante dans l'histoire de l'écurie britannique, historiquement liée à Renault. Enstone a accueilli le V6 turbo Mercedes avec joie et Chester confie que le moteur allemand a apporté bien d'autres avantages en plus de sa puissance.

"Notre unité de puissance est extrêmement performante et incroyablement fiable, nous n'en avons d'ailleurs utilisé qu'une seule pour l'ensemble des essais d'avant-saison ! Son installation fut réjouissante également car elle nous a ouvert certaines perspectives. Nous avons par exemple réorganisé tout notre système de refroidissement."

"Avec cette unité de puissance très réactive, nous avons également pu régler plus facilement l'ensemble de nos systèmes de contrôle, ce qui est très important."

L'adaptation à l'unité de puissance Mercedes

Chester poursuit en évoquant l'adaptation tout en douceur des méthodes de travail de l'équipe, suite à l'arrivée du nouveau moteur.

"Nos changements d'approche sont tous réalisés dans le but de rendre la voiture plus performante. Mais nous n'avons pas pris trop de risques concernant l'installation du moteur. Nous voulions être suffisamment à l'aise avec le refroidissement. L'unité de puissance Mercedes nous offre certains avantages de ce point de vue donc nous nous sommes montrés assez conservateurs. Nous avons davantage repoussé les limites dans d'autres domaines."

Des développements déjà programmés

Chester affirme par ailleurs que la Lotus E23 est déjà en pleine évolution et devrait bénéficier de nouvelles pièces dès la Malaisie et la Chine. Le rythme de développement à Enstone semble déjà très soutenu.

"Nous avons introduit de nouvelles pièces durant les essais hivernaux et certains éléments seront également neufs à Melbourne. Mais nos premiers développements plus importants apparaîtront juste après, lors des deuxième et troisième Grand Prix. Certaines pièces ne seront peut-être utilisées que lors des essais libres avant d'être introduites en qualifications et en course, cela dépendra de leur efficacité."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes Mercedes
Type d'article Actualités