Lotus espère boucler ses développements de Spa à temps

Lotus se lance dans la seconde partie de saison avec un maigre capital de 8 points au Championnat du Monde, devant seulement Marussia, Sauber et Caterham

Lotus se lance dans la seconde partie de saison avec un maigre capital de 8 points au Championnat du Monde, devant seulement Marussia, Sauber et Caterham.
Néanmoins, Nick Chester, Directeur Technique, estime qu’il fait encore compter sur le team d’Enstone pour pousser le développement de la E22 qui focalise encore les efforts de ses troupes.

Développement actif sur les prochaines manches

« Nous amenons un nombre honnête de nouvelles pièces de développement pour Spa, comme une nouvelle carrosserie et de plus petites modifications évoluant autour de l’avant du châssis, ce qui devrait nous apporter de bons bénéfices en termes d’appui », décrit-il, conscient que nombre des problèmes de comportement de la E22 proviennent du train avant et de l’instabilité au freinage.

Par la suite, de nombreuses évolutions sont encore prévues, pour maintenir la cadence et tenter de reprendre le milieu de peloton. Une véritable logistique course contre la montre est mise en place pour introduire celles-ci aussi vite que possible.

« Nous aurons encore beaucoup de développements à venir au fil de la saison. Des développements d’aileron avant et arrière sont prévus pour Spa. L’amélioration de l’aileron arrière pourrait être tendue pour Spa en raison du temps perdu pour la production durant la trêve estivale, mais nous poussons pour que ce soit là en Belgique. La clé est que nous continuons à pousser le développement de la E22 sur les prochaines courses, avec des améliorations relativement significatives. Nous savons qu’il y a des domaines très sensibles de la voiture sur lesquels nous pouvons réaliser de gros gains, et nous nous concentrerons également sur ces derniers ».

La vie après le FRIC

L’absence du système FRIC s’est un peu plus fait ressentir lors de la dernière manche en date, sur le tracé de Budapest. Les teams cherchent encore à compenser la perte de ce système, mais Chester estime que Lotus est encore un petit peu affecté par ce changement en cours de saison.

« Nous avons progressé dans le cadre de la réduction des déficiences liées à la perte des suspensions interconnectées, mais avons encore un petit peu de mal », admet le Directeur Technique. « Nous avons revu des pièces mécaniques pour Spa, comme de nouveaux ressorts et des améliorations de réglages de suspensions, ce qui devrait aider. Il s’agissait d’un système hautement évolué sur la E22 auparavant, et il est difficile de saisir de nouveau toute la performance d’un coup ».

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes Sauber
Type d'article Actualités