Lotus espère réécrire l'histoire 2014 de Williams en 2015

Après avoir connu l'un de ses plus pénibles exercices en 2013 avec seulement 5 points et la 9ème place du championnat, l'équipe Williams a rebondi de façon spectaculaire en 2014, battant Ferrari et McLaren pour se classer troisième, derrière...

Après avoir connu l'un de ses plus pénibles exercices en 2013 avec seulement 5 points et la 9ème place du championnat, l'équipe Williams a rebondi de façon spectaculaire en 2014, battant Ferrari et McLaren pour se classer troisième, derrière Mercedes et Red Bull seulement.

Un bond réalisé grâce à un important changement de culture interne, une sérieuse restructuration des rôles, une optimisation des ressources disponibles, et bien entendu au changement de motorisation à l'heure où la F1 entrait dans une nouvelle ère technique.

Lotus inspiré par la renaissance de Grove

De quoi motiver Lotus, qui a presque inversé sa position avec Williams en 2014, touchant le fond après avoir joué les grands outsiders en 2013. Le team d'Enstone pense qu'il est de nouveau possible d'inverser la vapeur en 2015, et de tirer profit du passage de l'unité de puissance Renault à l'offre cliente de Mercedes-Benz. Sur le papier, la situation est effectivement similaire en de nombreux points, même si Williams s'est fortement consolidé pendant que Lotus perdait de gros atouts humains.

Alan Permane, Directeur des Opérations Piste, assure que le team a appris de cette saison difficile, lors de laquelle la structure se remettait de très nombreux départs de cellule grise vers d'autres teams.

"Ce fut un dur labeur pour très peu de retour, malheureusement", ne peut-il que constater au micro du journaliste Adam Cooper. "Nous allons en apprendre et aller de l'avant. Nous avons un package très enthousiasmant pour 2015 et nous ferons, je l'espère, un meilleur travail".

"Je pense qu'après une année d'expérience, nous savons ce qu'il faut de ces unités de puissance et de la façon de les manipuler. Bien entendu, ce sera légèrement différent avec Mercedes, mais nous serons dans une bien meilleure position qu'il y a un an".

L'espoir d'un renouveau

Permane compte bien entendu énormément sur le nouveau partenariat avec le motoriste allemand, même si le package ne comprendra pas la fourniture des carburants et lubrifiants Petronas, autour desquels l'unité de puissance hybride a été foncièrement conçue.

"On espère faire ça, honnêtement", commente-t-il, prenant Williams en exemple. "Mais ne prétendons pas que c'est uniquement un moteur : ils avaient aussi un bon châssis, et nous devons faire la même chose".

Lotus a passé l'essentiel de l'année 2014 à tenter de colmater les trous, et à éviter plus de fuites de ses ingénieurs. Le cycle Williams a été lancé en amont de son retour, et Lotus doit désormais se remettre en piste en se présentant comme une option stable pour son propre staff. Permane assure que la stabilité existe bien à Enstone.

"Il faut avoir une bonne continuité", rappelle celui qui ne peut ainsi que se satisfaire de voir le même duo de pilotes dans les autos en 2015. "Nous avons eu une saison fantastique en 2013, avons conçu une superbe auto". Mais cela n'a pas empêché la déchéance la saison suivante.

A l'inverse, "Williams a passé de nombreuses années à stagner et à changer des choses en mieux ; ils ont fait un superbe travail. Si vous regardez Red Bull, ils ont la même équipe pendant toutes ces années passées à remporter le championnat. Je ne pense pas que changer des choses pour le simple fait de changer soit ce qu'il faille faire".

Nul doute que Ferrari offrira la meilleure réponse à cette dernière question au cours de la saison à venir…

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes McLaren , Mercedes , Williams , Ferrari
Type d'article Actualités