Lotus espère se montrer à son avantage devant les investisseurs de Singapour

La F1 pose les roues à Singapour ce weekend, pour le début de la seconde campagne hors Europe

La F1 pose les roues à Singapour ce weekend, pour le début de la seconde campagne hors Europe. En apparté, Romain Grosjean avoue avoir tiré un trait sur l’espoir de marquer des points lors des six dernières épreuves d’une saison ayant fait figure de chemin de choix avec la rétive E22. Mais si un circuit en particulier pourrait encore laisser espérer un ou deux petites points au team d’Enstone, il s’agit bien de Singapour : un tracé où tout est possible, et où l’intervention régulière de voitures de sécurité peut remettre à plat les stratégies des hommes qui devancent habituellement les Lotus.

Quoi qu’il en soit, avec la lourde tâche de permettre au team de s’aligner sur la grille la saison prochaine, Federico Gastaldi, Directeur d’Equipe, voit en Singapour une opportunité importante d’entretenir ses relations avec des compagnies internationales basées sur cette importante place financière.

"C’est un marché très important pour nous et le team", admet Gastaldi. "Nous avons vu une attention croissante de la part de compagnies situées à Singapour et avons des contacts réguliers avec nombre d’entre elles. Le centre financier de Singapour est l’un des meilleurs au monde, l’un des plus actifs et influents, et nous y réalisons beaucoup de meetings et d’hospitalité lors de la course. Je dois dire que la population de Singapour a totalement accueilli la F1. Ils sont passionnés par le sport et sont fiers d’avoir une course en plein cœur de leur pays fantastique".

A Monza, Lotus se présentait sur un circuit ne convenant d’aucune façon aux caractéristiques de la E22 : manquant d’efficacité aéro, instable au freinage et manquant d’intégration de l’unité de puissance Renault, le tracé italien annonçait une course difficile pour le team noir et or. Avec ses très nombreuses courbes, Singapour devrait équilibrer la balance, ce weekend.

"Pastor a réalisé une très bonne course à Monza", note tout de même Gastaldi. "Il a pris un excellent départ et son rythme était assez bon de bout en bout. Je pense qu’il a bien géré les difficultés pendant la globalité de l’évènement. Il a pris la mesure des Sauber et a ramené l’auto à l’arrivée dans une position d’arrivée solide.

C’est également bien d’avoir nos deux voitures à la ligne d’arrivée, particulièrement après les problèmes techniques des dernières courses. Romain a rencontré quelques problèmes, notamment des contacts avec d’autres voitures, mais nous retirons de la satisfaction du fait d’avoir collecté plus de données pour nous assurer d’arriver à Singapour avec l’espoir d’y vivre un weekend globalement plus solide".

Maldonado et Grosjean sont tous deux des vainqueurs de courses urbaines dans les disciplines d’accès à la F1 et ont maintes fois répété leur confort sur ce genre de tracé.

"Monza est toujours un petit peu dur pour nous. Singapour devrait proposer une amélioration du rythme car les caractéristiques de la piste nous conviennent mieux. Les pilotes sont des battants et aiment vraiment les courses urbaines, donc je pense que nous avons le potentiel pour extraire un bon niveau de performance de la E22. Pastor et Romain auront un package plus fort qu’à Monza et je suis certain qu’ils s’en saisiront et en tireront le meilleur".

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Romain Grosjean
Équipes Sauber
Type d'article Actualités