Lotus évite un placement sous administration grâce à Renault

L’écurie Lotus a évité un placement sous administration ce lundi, grâce à la lettre d’intention signée entre ses propriétaires et Renault. 

Lors de l’audience prévue devant la HMRC (le fisc britannique) ce lundi, le juge a accepté d’ajourner l’affaire au 7 décembre prochain. De quoi donner de l’air à l’équipe d’Enstone pour la fin de la saison, et tout le temps nécessaire désormais en cette fin d’année pour conclure la potentielle vente de Lotus à Renault. 

L’agence Reuters précise que les sommes demandées par le fisc britannique seront payées de manière imminente, sans aucun doute directement par Renault. 

Le constructeur français a fait un premier pas concret lundi matin en annonçant la signature d’une lettre d’intention avec Gravity, filiale de Genii Capital, qui détient l’écurie Lotus. Cela s’apparente à un feu vert donné par le Losange pour effectuer son retour en Formule 1 avec une équipe d’usine en 2016.

Désormais, les négociations doivent se poursuivre pour conclure le rachat, qui reste loin d’être officiel à ce jour. 

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes Renault F1 Team , Lotus F1
Type d'article Actualités
Tags enstone, fisc, hmrc, rachat, renault, vente