Lotus - Les "compétences, l'expérience et l'attitude" en 2014

Pastor Maldonado a enfin débloqué son compteur de points 2014 à Austin, mettant fin à une série de pas moins de 25 courses sans avoir inscrit la moindre arrivée dans le Top10

Pastor Maldonado a enfin débloqué son compteur de points 2014 à Austin, mettant fin à une série de pas moins de 25 courses sans avoir inscrit la moindre arrivée dans le Top10.

Paradoxalement classé dans les points aux USA grâce au fait d'avoir été pointé à un tour du vainqueur Lewis Hamilton, et de ne pas avoir eu à boucler la distance totale du GP, le Vénézuélien évite quoi qu'il en soit l'affront de boucler sa saison derrière les pilotes absents aux compteurs vierges des équipes Caterham et Marussia.

Cela suffit à Federico Gastaldi, Team Principal de l'équipe Lotus, qui sait qu'un point tient déjà du miracle à ce stade de la saison, alors que le développement fondamental de l'E22 a été gelé depuis un moment.

"Ce fut un bon weekend, positif", résume-t-il. "Il a commencé avec l'atteinte d'objectifs intéressants par l'évaluation d'un museau de développement new-look. Nos ingénieurs et gars de la production, à Enstone, travaillent dur sur l'E23 et il s'agissait d'un exercice de gain de données précieux pour notre programme 2015. Nous avions également quelques évolutions sur l'auto actuelle et elles ont semblé bien fonctionner".

La suite du weekend s'est bien mis en place et Lotus s'est retrouvé à se battre contre Ferrari, McLaren et Toro Rosso; des équipes que le team n'avait plus réellement l'habitude d'affronter à la régulière.

"Pastor a été en mesure de se qualifier juste en dehors du Top10, et aurait pu être en Q3 s'il avait été seulement un dixième plus rapide", rappelle Gastaldi. "En course, les deux pilotes ont sorti de très belles performances, et nous avons assisté à de la grande course!"

Comme Grosjean, Gastaldi digère difficilement la manœuvre finale de Jean-Eric Vergne sur le pilote franco-suisse, ayant laissé celui-ci en dehors des points suite à leur contact.

"C'est dommage pour Romain de perdre après avoir été heurté par une manœuvre plutôt ambitieuse de Jean-Eric Vergne, mais nous sommes très satisfaits que Pastor termine dans les points pour la première fois avec nous. Il s'agissait également d'une récompense appropriée pour tous les gars à Enstone. L'équipe méritait mieux cette année. Tout est là : les compétences, l'expérience et l'attitude. Nous avons juste besoin du bon package ensemble. J'étais également heureux que les fans américains puissent assister à une course pleine d'action", poursuit-il, se gardant de rappeler que Lotus faisait partie des frondeurs d'avant-course, menaçant un boycott du Grand Prix.

"Nous poussons pour la construction d'une nouvelle ère pour le sport aux Etats-Unis et il s'agissait d'un bon rappel du côté positif de la F1 après beaucoup de négatif récemment"…

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Lewis Hamilton , Pastor Maldonado , Jean-Éric Vergne
Équipes McLaren , Toro Rosso , Ferrari
Type d'article Actualités