Lotus n'a rien à perdre en course

En dépit du fait de savoir que Romain Grosjean partirait quoi qu'il en soit bon dernier en raison de la collecte d'une pénalité de 20 places du la grille de départ, Lotus a fait rouler le Franco-Suisse, qui a signé le 16ème chrono de la séance

En dépit du fait de savoir que Romain Grosjean partirait quoi qu'il en soit bon dernier en raison de la collecte d'une pénalité de 20 places du la grille de départ, Lotus a fait rouler le Franco-Suisse, qui a signé le 16ème chrono de la séance. Une E22 finissant tout juste aux portes de la qualification en Q2 est devenu routinier en 2014, et il a été tout aussi habituel de voir Maldonado dépassé par son équipier et par les pilotes Sauber.

Au terme des qualifications, le pilote vénézuélien ne devance que les deux Caterham.

"Les qualifications ont été assez représentatives de notre saison complète, et nous avons plein de travail à faire en course demain", reconnaît Alan Permane, Directeur des Opérations Piste. "Nous sommes certainement bien plus près de l'avant de la grille en termes de temps au tour qu'au début de la saison, mais nos deux pilotes ont tout de même beaucoup de voitures devant eux sur la grille, et nous allons travailler dur sur la stratégie, afin de remonter en course".

Lotus jouera pleinement sa carte d'outsider en course, particulièrement avec l'auto de Grosjean, qui part avec un très lourd handicap.

"Romain a le challenge supplémentaire d'un départ depuis le fond de la grille et d'une pénalité de drive-through, et il n'y a aucun sens d'être conservateur avec sa stratégie".

Lotus préfère en tous les cas garder un état d'esprit optimiste et se souvenir des belles performances réalisées dans le passé par le team sur le tracé de Yas Marina. Le team peut également se satisfaire du fait de voir des enveloppes très tendres utilisées à Abu Dhabi; un avantage pour les caractéristiques de l'auto d'Enstone.

"Nous avons un assez bon historique à Abu Dhabi et notre E22 a l'air raisonnable sur les longs relais, ce qui représente clairement un potentiel sur la durée des 55 tours. Les deux pilotes travaillent bien et nous avons récemment affiché une bonne fiabilité. Nous serons en mesure de donner tout ce que nous avons".

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Romain Grosjean
Équipes Sauber
Type d'article Actualités