Lotus répond à Fittipaldi - "Les pilotes peuvent dire ce qu'ils pensent"

Plus tôt cette semaine, dans une interview accordée à Motorsport.com, Emerson Fittipaldi a regretté avec force la manière dont les pilotes et les équipes communiquent de nos jours en F1. Le double Champion du Monde n’a pas hésité à comparer les pilotes de la grille à des "robots", tout en refusant de les blâmer pour ce type de comportement face à la presse, avec des réponses généralement formatées et sans saveur à son goût. 

Dans le viseur de l’ancien pilote brésilien, ce sont davantage les équipes qui sont attaquées, puisqu’il leur reproche de conditionner les pilotes en les empêchant de s’exprimer librement.  

Lire aussi : Fittipaldi - Les pilotes F1 deviennent des robots

Face à ces déclarations, Federico Gastaldi a tenu à assurer que, chez Lotus notamment, les pilotes restaient tout à fait libres d’exprimer leurs pensées publiquement, sans entrave de la part de l’équipe. 

"Je comprends ce que dit Emerson mais je sais qu’en tant qu’équipe, nous ne faisons rien pour empêcher nos pilotes de dire ce qu’ils pensent", assure le Team Principal adjoint de l’écurie d’Enstone. "Les pilotes eux-mêmes sont libres de décider de dire ce qu’ils veulent, mais ils parlent dans un monde très différent de celui où Emerson évoluait en tant que pilote."

Un réflexe de sagesse

S’il ne contredit pas Fittipaldi sur la manière dont les pilotes s’expriment et peuvent laisser penser qu’ils manquent de personnalité, Gastaldi considère qu’il s’agit avant tout d’un réflexe de protection de leur part, dans un monde qui a évolué. 

"Aujourd'hui, si vous dites quelque chose qui est même très légèrement hors de la normale, c’est répété, déformé, analysé et rejeté à travers toutes les formes de médias, et je crois que de nombreux pilotes adoptent une approche sage par rapport à ça. Moins vous dites de choses controversées, moins vous devez passer de temps à répondre à des questions à ce sujet!"

"C’est une partie des raisons pour lesquelles les pilotes apparaissent comme des politiciens quand on leur pose plusieurs questions. Ils veulent piloter, pas passer des heures à discuter de leurs opinions pour savoir si Kim Kardashian devrait apparaître en couverture du magazine Rolling Stone."

A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes Lotus F1
Type d'article Actualités
Tags critique, déclarations, fittipaldi, gastaldi