Lotus répond à Verstappen et défend Grosjean

partages
commentaires
Lotus répond à Verstappen et défend Grosjean
Par : Basile Davoine
27 mai 2015 à 12:56

Max Verstappen, Scuderia Toro Rosso s'accroche avec Romain Grosjean, Lotus F1 Team
Max Verstappen, Scuderia Toro Rosso s'accroche avec Romain Grosjean, Lotus F1 Team
Max Verstappen, Scuderia Toro Rosso s'accroche avec Romain Grosjean, Lotus F1 Team
Max Verstappen, Scuderia Toro Rosso s'accroche avec Romain Grosjean, Lotus F1 Team
Max Verstappen, Scuderia Toro Rosso s'accroche avec Romain Grosjean, Lotus F1 Team
Max Verstappen, Scuderia Toro Rosso s'accroche avec Romain Grosjean, Lotus F1 Team

Trois jours après le Grand Prix de Monaco, la polémique n'est pas éteinte au sujet de l'accident survenu entre Max Verstappen et Romain Grosjean.

Si le pilote Toro Rosso a donné le sentiment de vouloir tourner la page en revenant sur sa première expérience monégasque et en évoquant sa volonté d'en sortir plus fort, il n'a pas manqué de camper sur ses positions en accusant Grosjean de lui avoir fait subir un "brake test" au freinage de Sainte-Dévote.

Lotus s'appuie sur la télémétrie

Alors que Verstappen suggère que le pilote Lotus a freiné bien plus tôt que lors des tours précédents, l'écurie Lotus lui a répondu à travers un tweet envoyé par Alan Permane, directeur des opérations piste à Enstone. Le Britannique explique notamment que les données fournies par Lotus ont été utilisées par les commissaires sportifs pour décider de sanctionner Verstappen de cinq places de pénalité sur la prochaine grille de départ.

"Romain Grosjean n'a pas fait de break test à Max Verstappen", assure Permane. "Il a freiné cinq mètres plus tard qu'au tour précédent. Les données ont été acceptées par la FIA donc la pénalité était pour Max et pas Romain."

Häkkinen met en cause la trajectoire de Grosjean

Spectateur attentif de la manœuvre, Mika Häkkinen a livré quant à lui un point de vue différent. Le double Champion du Monde n'évoque pas la question du freinage de Grosjean mais davantage sa trajectoire et sa vitesse pour prendre la défense de Verstappen.

Analyse : Pourquoi accabler Verstappen est une erreur

"Grosjean était sur une trajectoire différente par rapport au tour précédent", estime le Finlandais dans les colonnes d'Ilta Sanomat. "Il a aussi piloté à une vitesse différente. Je crois que si la Lotus n'avait pas modifié sa vitesse et sa trajectoire, il est probable que la manœuvre de dépassement aurait été réussie. A mon avis, les pénalités étaient incorrectes."

A noter que l'ancien pilote s'est montré moins tendre avec Daniel Ricciardo pour son contact non sanctionné avec Kimi Räikkönen en fin de course : "Daniel a démontré plusieurs fois que, dès que quelqu'un laisse un espace, il se précipite dedans sans réfléchir s'il y a un risque excessif ou non."

Prochain article Formule 1
GP de Monaco - La grille de départ

Previous article

GP de Monaco - La grille de départ

Next article

Lotus écarte les rumeurs de vente

Lotus écarte les rumeurs de vente
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Romain Grosjean Shop Now , Max Verstappen Shop Now
Équipes Lotus F1 Shop Now
Auteur Basile Davoine
Type d'article Actualités