Formule 1
12 mars
-
15 mars
Prochain événement dans
51 jours
C
Grand Prix de Bahrein
19 mars
-
22 mars
Prochain événement dans
58 jours
02 avr.
-
05 avr.
Prochain événement dans
72 jours
C
Grand Prix de Chine
16 avr.
-
19 avr.
Prochain événement dans
86 jours
30 avr.
-
03 mai
Prochain événement dans
100 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
Prochain événement dans
107 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
Prochain événement dans
121 jours
C
GP d'Azerbaïdjan
04 juin
-
07 juin
Prochain événement dans
135 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
Prochain événement dans
142 jours
25 juin
-
28 juin
Prochain événement dans
156 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
Prochain événement dans
163 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
Prochain événement dans
177 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
Prochain événement dans
191 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
Prochain événement dans
219 jours
03 sept.
-
06 sept.
Prochain événement dans
226 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
Prochain événement dans
240 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
Prochain événement dans
247 jours
08 oct.
-
11 oct.
Prochain événement dans
261 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
Prochain événement dans
275 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
Prochain événement dans
282 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
Prochain événement dans
296 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
Prochain événement dans
310 jours

Mercedes ne va pas baisser de rythme, selon Lowe

partages
commentaires
Mercedes ne va pas baisser de rythme, selon Lowe
Par :
1 déc. 2018 à 11:20

Pour son ancien directeur technique, Paddy Lowe, Mercedes AMG va demeurer difficile à battre malgré sa moisson de titres lors des cinq dernières saisons de F1.

Artisan des premiers succès de la marque à l'Étoile lors de l'ère turbo hybride, Paddy Lowe a quitté l'écurie allemande pour rejoindre Williams en début d'année 2017. Son départ, qui faisait suite à celui de Nico Rosberg, a été vu par beaucoup comme une possible faille dans l'édifice argenté. 

Mais il n'en a rien été et James Allison s'est intégré parfaitement dans un organigramme bien huilé et garni par Valtteri Bottas entre temps. Et même si Ferrari oppose une résistance plus importante depuis deux saisons, les titres continuent de tomber dans l'escarcelle de Brackley et Brixworth. 

Lire aussi :

Et pour Lowe, Mercedes aborde au mieux les difficultés inhérentes à sa position et au temps qui passe et qui lasse : "C'est toujours très difficile de rester motivé pour continuer à gagner, quand on l'a déjà fait, mais je pense qu'ils l'ont fait... Vous savez, c'est un problème qu'on avait déjà quand j'étais là-bas. Je pense qu'ils ont la bonne approche, donc ils seront difficiles à battre. Nous l'avons vu encore cette année."

"Et je pense qu'il s'agissait d'une compétition entre deux équipes et deux pilotes et que les meilleurs ont gagné dans les deux cas. Parce qu'on a finalement vu les fissures apparaître chez les adversaires. Alors... Mercedes est une super équipe, je sais à quel point ils sont bons. Et il sera très difficile pour quiconque de les battre."

Cette année, le constructeur de Stuttgart a annoncé que son organisation technique allait être progressivement revue pour faire face à la prise de recul d'Aldo Costa, directeur de l'ingénierie, et le départ mi-2019 de Mark Ellis, directeur de la performance, tous deux remplacés en interne par John Owen, chef designer, et Loïc Serra, responsable de la dynamique du véhicule, respectivement. Et justement, Paddy Lowe explique que ce qui fait les grandes équipes est leur capacité à encaisser le départ de leurs membres.

"Une bonne équipe, elle fait du bon travail en maintenant le staff et cela fait partie du défi, parce que les membres du personnel veulent toujours grandir et se développer, donc vous ne pouvez pas avoir une organisation statique. Mais vous avez vu qu'ils ont fait des changements il y a six mois et des progrès dans leur leadership, et c'est le genre de choses qu'il faut faire pour que tout le monde puisse progresser et gravir les échelons."

Et quand il lui est demandé s'il s'attendait à voir Mercedes baisser de rythme à l'avenir, il répond : "Je ne crois pas, non."

Article suivant
Rosberg : Vettel vit la même situation que moi en 2015

Article précédent

Rosberg : Vettel vit la même situation que moi en 2015

Article suivant

Verstappen regrette de n'avoir pu plus batailler avec Alonso

Verstappen regrette de n'avoir pu plus batailler avec Alonso
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Mercedes Boutique
Auteur Fabien Gaillard