Formule 1
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé

Affronter Räikkönen rappelle à Giovinazzi sa saison 2015 de F3

partages
commentaires
Affronter Räikkönen rappelle à Giovinazzi sa saison 2015 de F3
Par :
Co-auteur: Adam Cooper
25 avr. 2019 à 10:11

Antonio Giovinazzi explique que lutter face à son expérimenté coéquipier chez Alfa Romeo, Kimi Räikkönen, lui rappelle sa dernière saison en F3 Europe, en 2015.

Kimi Räikkönen, Champion du monde 2007, a rejoint Alfa Romeo pour un accord de deux ans après avoir quitté Ferrari et dispute sa 17e saison en Formule 1, tandis que la carrière d'Antonio Giovinazzi dans la discipline avant 2019 se limitait à deux courses en remplacement de Pascal Wehrlein pour Sauber.

L'Italien de 23 ans admet que l'expérience de Räikkönen fait qu'il doit être à son meilleur niveau dès le début de chaque week-end de course, mais estime que c'est "quelque chose de normal. Bien sûr, c'est un pilote fantastique avec beaucoup d'expérience" a-t-il déclaré. "Il sait déjà ce qu'il veut avant le week-end, donc c'est une bonne chose à voir, mais c'est simplement de l'expérience, au final."

Lire aussi :

"Je vois cela comme la dernière année durant laquelle j'étais en F3, les pilotes débutants face à moi étaient en difficulté au début du week-end. C'est quelque chose de normal, je pense qu'il y a la même chose dans chaque sport, quand on trouve les meilleurs athlètes et les plus expérimentés, on se sent moins prêts qu'eux, mais je pense que c'est normal."

Giovinazzi, qui a fini deuxième derrière le pilote d'IndyCar, Felix Rosenqvist, en F3 Europe en 2015, était l'un des six pilotes de Carlin cette saison-là. Avec Tatiana Calderón, il était le plus expérimenté dans le championnat au sein de l'écurie Carlin, qui engageait trois débutants : Ryan Tveter, Callum Ilott, et l'actuel pilote Williams en F1, George Russell. Giovinazzi a été en retrait de Räikkönen durant les premiers Grands Prix de la campagne F1 2019, alors que le Finlandais a inscrit 12 points qui permettent à Alfa Romeo de partager la quatrième place du classement.

"Je pense que j'ai déjà dit au début de saison que c'est très bon pour l'équipe d'avoir Kimi, cela permettra juste de faire progresser l'équipe et de progresser rapidement, et c'est ce que nous faisons, et ce que fait l'équipe", expliquait Giovinazzi après Bahreïn. "Nous sommes quatrièmes maintenant, c'est évidemment très serré, mais c'est aussi grâce à Kimi et aux courses fantastiques qu'il fait. De mon côté, je dois maintenant me rapprocher de lui, essayer de marquer beaucoup de points pour l'équipe, et je pense que nous pourrons faire une belle saison ensemble."

Lire aussi :

De son côté, Giovinazzi pense qu'il doit simplement réussir un week-end sans problème pour contribuer aux points de l'équipe, comme il l'expliquait avant la Chine : "Je pense qu'à Melbourne, nous avons fait une bonne qualification, surtout en Q1 où j'étais en haut du classement, et en Q2 j'ai eu ce problème et je n'ai pas réussi à être performant, mais en course, après 300 mètres, ma voiture n'était plus bonne à cause des dégâts subis en roulant sur un morceau de [Daniel] Ricciardo."

"À Bahreïn, à l'inverse, il était possible d'aller en Q2 pour un demi-dixième de seconde et ça n'est pas arrivé, mais en course, le rythme était bon, et sans l'intervention de la voiture de sécurité, j'aurais peut-être pu inscrire des points finalement. Nous devons avoir un week-end propre, mais je suis sûr que la voiture en est capable, nous avons un bon ensemble, nous devons simplement tout mettre bout à bout et je pense que nous pourrons avoir un bon résultat."

À Shanghai, le week-end a viré au cauchemar pour l'Italien, qui a d'abord été cloué au stand durant la première séance d'essais libres, avant de subir en qualifications le même problème que Charles Leclerc à Bahreïn, ce qui l'a contraint à s'élancer depuis la dernière ligne de la grille de départ. Une mésaventure qui lui a compliqué la tâche pour la course et l'a empêché de faire mieux qu'une 15e place à l'arrivée du Grand Prix.

Avec Emmanuel Touzot

Article suivant
Brawn : La F1 doit innover sans devenir artificielle

Article précédent

Brawn : La F1 doit innover sans devenir artificielle

Article suivant

Giovinazzi sera pénalisé sur la grille à Bakou

Giovinazzi sera pénalisé sur la grille à Bakou
Charger les commentaires