Une défaillance peu commune a provoqué l'abandon de Magnussen

C'est la rupture d'un tuyau hydraulique qui a provoqué l'abandon de Kevin Magnussen lors du Grand Prix d'Autriche, privant Haas F1 de ce qui aurait pu être un excellent résultat d'ensemble.

Une défaillance peu commune a provoqué l'abandon de Magnussen
Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-17, Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso STR12 en lutte pour une position
Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-17, Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team RS17
Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-17
Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-17
Kevin Magnussen, Haas F1 Team
Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-17
Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-17, Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team RS17
Kevin Magnussen, Haas F1 Team

Affichant un excellent rythme depuis le début de la course, Kevin Magnussen était en lice pour terminer dans les points sur le Red Bull Ring, où Romain Grosjean a fait briller l'écurie américaine en décrochant la sixième place. Cela aurait permis à Haas de réaliser un excellent résultat avec ses deux monoplaces dans le top 10, mais un soudain problème de fiabilité a mis fin à ces espoirs. Après 29 tours, Magnussen a dû rentrer à son stand au ralenti suite à une défaillance peu commune.

"Un tuyau hydraulique était coupé", explique le directeur d'équipe Günther Steiner. "Le tuyau allait au système de DRS, et il a perdu tout son liquide hydraulique. Il a perdu tout l'hydraulique, le passage de rapports ne fonctionnait pas et il n'y avait plus d'huile. Il semble que le tuyau touchait une rondelle et, au bout d'un certain temps, ils se sont heurtés et cela a coupé le tuyau."

Ce problème sans précédent est vraisemblablement lié au nouveau design d'aileron arrière qu'a introduit Haas depuis le Grand Prix d'Azerbaïdjan. "Il y avait une nouvelle installation avec le nouvel aileron arrière que nous avions mis à Bakou, et c'est pour cela que ça n'était pas arrivé avant", confirme Steiner. "Nous règlerons ça."

Grosjean seul à l'arrivée

Sans cette défaillance malchanceuse, l'écurie américaine est persuadée qu'elle aurait pu voir ses deux voitures terminer dans les points. Avant son abandon, Magnussen était à la lutte pour entrer dans le top 10, même s'il souffrait de surchauffe en début de course suite à un débris qui était venu se loger dans son radiateur. "Il allait terminer neuvième ou dixième", affirme Steiner. "La voiture surchauffait au début, et si tout avait été normal, il aurait pu attaquer davantage, mais nous avons dû laisser filer un peu car il y avait une pièce de polystyrène dans le conduit de refroidissement après le premier tour. Ce n'était pas un jour de chance."

Jusqu'à présent, Haas n'a réussi qu'une seule fois à faire entrer ses deux monoplaces simultanément dans les points. C'était lors du Grand Prix de Monaco. "C'est assez difficile quand ce genre de choses arrivent", ne peut que regretter Magnussen. "On était en bonne position, la voiture fonctionnait vraiment bien, et c'était notre week-end le plus solide avec le plus de potentiel pour faire un bon résultat avec les deux voitures. J'aurais pu facilement me retrouver là [dans les points] avec Romain [Grosjean] et nous aurions pu signer un résultat parfait pour l'équipe. C'est juste un week-end de véritable malchance. J'espère que nous allons pouvoir conserver cette forme et faire d'autres courses comme celle-ci, avec de bons résultats."

partages
commentaires
Ferrari et Marchionne "pas intéressés" par un retour d'Alonso

Article précédent

Ferrari et Marchionne "pas intéressés" par un retour d'Alonso

Article suivant

Zak Brown conseille à Liberty Media de racheter Silverstone

Zak Brown conseille à Liberty Media de racheter Silverstone
Charger les commentaires