Magnussen ne modifiera pas son approche agressive

Malgré les critiques dont il a pu faire l'objet, Kevin Magnussen ne compte pas modifier son approche ni son style de pilotage agressif, surtout si cela n'occasionne pas de sanction.

Depuis le début de la saison, Kevin Magnussen a été impliqué dans plusieurs incidents avec d'autres pilotes. Le dernier en date remonte à Sepang, où Fernando Alonso s'est plaint vertement du comportement du pilote Haas alors qu'il le dépassait. Les commissaires ont quant à eux jugé qu'il n'y avait pas matière à investiguer. De quoi conforter le pilote danois dans son approche, qu'il n'entend pas modifier malgré l'opinion parfois tranchée de ses concurrents.

"Je m'attends à ce que tout le monde rende les choses aussi difficiles que possible, je ne m'attends pas à l'inverse", explique Magnussen. "Je pense que tout le monde est au maximum pour rendre les choses difficiles pour les autres. Ce qui compte pour moi, c'est ce que pensent les commissaires. Je sais que j'attaque fort, et c'est mon intention. Si c'est correct pour les commissaires, ça va."

Magnussen s'appuie également sur le plein soutien qu'il reçoit de son équipe, ne se sentant pas sous pression : "J'ai le soutien de l'équipe, ils font en sorte que je me sente bien et que je sois libre de courir. C'est plus facile. Evidemment, on prend de l'expérience aussi. Je pense que c'est plus simple de tout donner si l'on sait que l'on a le soutien de l'équipe, plutôt que se sentir sous la menace en cas d'erreur."

Départ et prise de risques

Revenant sur les incidents lors desquels il s'est attiré les foudres de ses homologues, l'ancien pilote McLaren estime qu'il y a de nombreuses situations qui se créent car il parvient à doubler des pilotes plus rapides au départ, l'obligeant ensuite à résister et à se défendre durement.

"Je pense que c'est assez simple, nous ne sommes pas dans une position d'aller chercher les points simplement", précise-t-il. "Nous devons nous battre, et nous devons nous battre durement pour rester dans les points si nous nous y trouvons. Je me retrouve souvent plus haut en début de course, car c'est plus facile de gagner des places quand tout le monde est groupé."

"Une fois que tout le monde est placé, le rythme de course est plus important. Parfois, quand on est en huitième position par exemple, et que l'on n'est pas assez rapide, il faut se battre. Il y a une différence dans la manière dont il faut piloter, selon que l'on est rapide ou non. Si l'on essaie de prendre des points et que l'on n'est pas suffisamment rapide pour être dans le top 10, il faut vraiment se battre très durement."

Autre point, aux yeux de Magnussen : la possibilité de prendre plus de risques que d'autres qui doivent être prudents en fonction des enjeux au championnat.

"Si l'on se bat pour le titre, peut-être que l'on ne veut pas se battre aussi durement, on veut être un peu plus prudent et jouer le championnat", admet-t-il. "Concernant notre position au championnat, nous devons nous rendre sur chaque course pour donner le maximum et essayer de prendre un, deux ou six points. Il faut tout faire. Les chances sont très faibles d'être régulièrement dans les points tout au long de l'année."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP du Japon
Sous-évènement Jeudi
Circuit Suzuka
Pilotes Kevin Magnussen
Équipes Haas F1 Team
Type d'article Actualités
Tags agressivité, pilotage