Magnussen n'avait "jamais pris autant de plaisir cette saison"

partages
commentaires
Magnussen n'avait
Par : Basile Davoine
24 oct. 2016 à 09:45

Malgré une belle course d'attaque à Austin, le pilote Renault n'a pas pu accrocher le top 10, mais il se réjouit d'avoir pris beaucoup de plaisir au volant de la R.S.16 en fin de Grand Prix.

Kevin Magnussen, Renault Sport F1 Team RS16 devance Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team RS16
Kevin Magnussen, Renault Sport F1 Team RE16
Kevin Magnussen, Renault Sport F1 Team RS16
Kevin Magnussen, Renault Sport F1 Team R.S.16 sur la grille
Kevin Magnussen, Renault Sport F1 Team RS16
Kevin Magnussen, Renault Sport F1 Team R.S.16
Kevin Magnussen, Renault Sport F1 Team RS16

Au terme du Grand Prix des États-Unis, Frédéric Vasseur a expliqué qu'il éprouvait "deux sentiments". Les Renault ont pu entrevoir les points grâce à une stratégie agressive et payante en fin de course pour Kevin Magnussen, mais le Danois a finalement échoué aux portes du top 10. Une onzième place qui s’est même officiellement transformée en douzième, après une pénalité de cinq secondes infligée pour un dépassement trop musclé sur Daniil Kvyat.

Il a fallu faire preuve d’une capacité d’adaptation rapide dans le clan de la marque au losange, puisque la stratégie conservatrice de départ a été rapidement abandonnée au profit d’un plan plus offensif.

"Nous avons pris le départ en pensant n’effectuer qu’un seul arrêt", confirme Magnussen. "Mais nous avons vite réalisé qu’il ne s’agirait pas de la meilleure option et nous sommes passés sur une stratégie à deux, puis trois arrêts."

En procédant ainsi, il a pu effectuer un dernier relais en gommes supertendres, lui permettant de gagner plusieurs positions en effectuant une belle remontée.

"L’usure des pneus était plus importante que prévu, mais cela m’a permis de m’amuser en fin de course, lorsque la voiture était en gommes supertendres. Je n’avais jamais pris autant de plaisir au volant cette saison et j’ai pu attaquer jusqu’au drapeau à damier. Ce résultat est correct compte tenu de notre résultat en qualifications. La pénalité est frustrante, mais cela fait parfois partie de la course."

Un bilan mitigé du week-end

Pour Frédéric Vasseur, il y a donc un constat mitigé à dresser. Malgré les difficultés surmontées, le compte n’y est pas en échouant à accrocher le top 10.

"Je suis satisfait que nous ayons réussi à adapter notre stratégie en fonction de l’évolution de la course", admet le directeur de l’écurie française. "Toutefois notre rythme n’était pas aussi constant que ce que nous aurions aimé. Lors du premier relais, nous ne semblions pas progresser alors que les deux voitures alignaient de bons temps compte tenu de l’état respectif de leurs pneus."

"Nous serons très vigilants sur ce point lors de notre analyse de la course, pour comprendre comment nous pouvons mieux exploiter les opportunités dans le futur. Nous terminons aux portes des points, alors que c’est dans le top 10 que nous voulons être."

Prochain article Formule 1
Williams considère qu'Alonso a "utilisé Massa comme un frein"

Previous article

Williams considère qu'Alonso a "utilisé Massa comme un frein"

Next article

Red Bull - L'arrêt manqué de Verstappen est "totalement inhabituel"

Red Bull - L'arrêt manqué de Verstappen est "totalement inhabituel"

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP des États-Unis
Catégorie Course
Lieu Circuit of the Americas
Pilotes Kevin Magnussen
Équipes Renault F1 Team
Auteur Basile Davoine
Type d'article Actualités